Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Uxynael :: Uxy :: Nirally
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Jeu 14 Juin 2018, 12:25 am
Lucina parcourait les rues de l'immense capitale Uxyienne, à la recherche de... Eh bien, rien de particulier, pour être honnête.

Après avoir atterrit dans ce monde par un portail manifestement à sens unique, la jeune femme avait été retrouvée et sortie de l'océan... Ah oui, parce qu'elle avait eu le droit à une baignade gratuite, en prime.

Mais ça, c'est une autre histoire.

Les Uxyiens l'avaient donc sortie de l'eau, puis l'avaient ramenée à la capitale, après s'être assurés qu'elle ne représentait pas une menace pour leur peuple.

Lucina était donc là, tentant de s'habituer à ce changement de monde, dont elle ne comprenait pas le moins du monde la raison, pour le moment.

Arrivée à la capitale la veille au soir, la jeune femme avait choisit de faire un tour de la capitale - où les Uxyiens l'avaient aimablement logée - mais elle s'était retrouvée face à un problème de taille. Littéralement.

Parce que Nirally - la capitale d'Uxy - était immense. Et Lucina peinait sincèrement à s'y retrouver.

D'ordinaire, Lucina avait un sens de l'orientation plutôt bon, mais là... C'était comme si ses capacités d'orientation s'étaient perdues en route, refusant de la suivre dans ce monde.

C'est certainement passager...

Elle espérait sincèrement qu'il s'agissait juste d'une désorientation provisoire, et que son sens de l'orientation lui reviendrait d'ici quelques jours.

Soupirant, la jeune femme passa une main dans ses cheveux bleu nuit, avant de lever le regard sur le magasin devant lequel elle se trouvait actuellement.

Un vendeur de vêtements... Devant lequel je suis déjà passée.

Au moins, elle n'avait pas tout perdu : sa mémoire lui permettait de savoir qu'elle était déjà passée par là... A trois reprises déjà.

Un nouveau soupir franchissant ses lèvres, Lucina fit de son mieux pour faire abstraction du regard intrigué de quelques passants, et reprit sa "visite". Si tant est que tourner en rond dans une ville pouvait être considéré comme une visite de celle-ci.

Tournant dans une rue dont elle n'avait pas le souvenir - et qui laissait donc présager du fait qu'elle n'était jamais passée par là - la jeune femme observa les façades s'offrant à son regard curieux.

Si elle ressentait un certain mal du pays - à cause de son départ pour le moins inattendu d'Ylisse - elle ne pouvait s'empêcher d'être curieuse à l'idée de découvrir un nouveau monde, avec certainement de nouvelles coutumes.

L'architecture des bâtiments était différente par exemple, comme on pouvait s'y attendre d'une ville se trouvant dans un autre monde. Et la jeune femme analysait donc curieusement tout cela, en prenant garde à où elle mettait les pieds même si elle gardait le nez levé la plupart du temps.

Lucina s'engagea dans une nouvelle rue... Et retint avec peine une grimace lorsqu'elle laissa son regard bleu-gris balayer l'endroit.

Déjà passée par là... Combien de fois... Six fois ? Sept ? Plus ?

Soupirant, la jeune femme secoua la tête. Elle avait perdu le compte.

Dépitée à cause du fait qu'elle repassait une énième fois dans une rue déjà visitée, Lucina reprit sa marche, slalomant entre les passants. Certains lui jetèrent un regard étrange, et la pensée qu'elle les avait peut-être déjà croisés en passant précédemment dans cette rue lui traversa l'esprit.

Pourtant, il lui fut difficile de le dire, puisqu'elle avait plus prêté attention au paysage qu'aux habitants de la ville, qu'elle s'était juste appliquée à éviter...

_________________
Lucina parle en #407CA4
Merci pour le vava Eilis hug

avatar
Pseudo : Arya ou Kath
Ft : Lucina
Localisation : Uxy
Messages : 34
Date d'inscription : 10/06/2018
✯ 1ère étoile ✯
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t188-lucina-voyageuse-du-temps-et-des-dimensions-aussi-manifestement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Jeu 14 Juin 2018, 2:23 am
"Les cartes c'est cool vous savez ? Pour... Pas s'perdre."Ah, la capitale d'Uxy. Depuis quand la petite Utsuro ne s'y est pas rendue dites-moi ? De ses deux années d'aventure et d'exploration, il faut dire qu'elle n'a jamais vraiment l'occasion de s'y arrêter. Ni même en général l'envie de prendre un bateau pour y arriver. Mais que voulez-vous, parfois on se fait violence, on brave tout pour...

Finir dans une grande ville. Rechercher les boutiques de son livre lui servant de carte. Constater les changements qui se sont produits depuis l'année précédente. Voir que la boutique de chapeau ne se trouve plus dans une des rues secondaire mais bien dans la principale. En un an il a fait autant fureur ? Eh bien, il faudra voir ça !

Mais le déluge de visages, de personnes, vu de son point de vue bien bas reste une chose. Elle a vécu dans une grande ville, elle en a visité d'autres, mais la capitale, c'est grand. Très grand. Entre les personnes de passages pour aller au temple ou faire des emplettes, les habitants eux même, les marchés, les files... Heureusement pour la petite mage et ses manies, elle n'a pas eu d'occasion de rappeler sa présence à la garde. Les gens bougent, la ville est active, elle peut marcher sans discontinuité ou presque. Elle corrige les cartes qu'elle a établie la dernière fois, elle regarde les gens passer, elle se fait agresser les yeux par une personne tout de bleu vêtu une fois, deux fois... Non vraiment, la vie bat son plein dans cette ville.

Et elle entre dans les boutiques, elle remplace ses deux fidèles gourdes qui ont mérité du repos, achète de nouvelles plumes et refait son stock d'encre -non vraiment, avec un flacon seulement, elle ne se sent pas à l'aise- et surtout, surtout.
La voilà, dans une boutique de chapeau. Ce magnifique chapeau, ce design complètement barré. Elle prend des poses. Elle s'observe, en rejetant sa cape en arrière. En repliant fièrement le col de sa cape. Ce chapeau. Ce chapeau est l'élu. Le couvre-chef qui attendait la tête. Elle est satisfaite. Voilà un ajout de plus à son style vestimentaire déjà bien assez décalé. Son bandage inutile à la jambe, ses explosions de couleur rouge et marron...
La perfection même pour une jeune femme de la noblesse, n'est-ce pas ?

Elle n'a aucun regret à se séparer de ses pièces d'or pour cette acquisition ô combien nécessaire. C'est le destin, dira-t-elle, en réajustant ce chapeau sur sa tête. Une nouvelle entrée dans son carnet de voyage, même. Une journée merveilleuse pour se faire, de nouveau, agressé par cette silhouette toute de bleue vêtue et chevelue. Encore. Combien de fois ça fait, maintenant ? Elle n'entre dans aucune boutique. Est-ce qu'il faut la signaler à la garde ? Ou elle est juste encore plus perdue qu'un certain mec qui ne sait pas tenir une carte ?

Quelle journée merveilleuse pour suivre une personne d'un air dubitatif, dites-moi. Et vu la façon qu'elle a de s'agiter, de regarder partout avec cet air agacé, il n'y a pas l'ombre d'un doute. Voilà une touriste qui n'a aucun plan de la ville ni même pensé demander son chemin à un garde et qui tente de faire ce qu'elle peut par elle-même. Admirable, mais probablement idiot. Bien que, combien de personnes possèdent vraiment une carte de la ville ? A part les personnes les dessinant elle-même, bien sûr.
Cependant, ce triste spectacle ne doit plus durer. Utsuro, cette aventurière, ne peut laisser telle désolation continuer. Reste à savoir comment une personne aborde normalement une personne perdue dans la foule.
Reste à savoir si, pour ce schtroumpf ambulant, la personne qui va prendre l'initiative est une personne normale.

Cependant, par chance pour cette anomalie en bleu, il n'y aura pas de boule de feu de distribué aujourd'hui. Décidément, la réputation de Fireball est en péril !
Car c'est dans un plus grand pacifisme que la petite mage attrape la cape de cette touriste et tire dessus pour l'arrêter net. Vous n'imaginez pas le bazar que ça a été de la rattraper au milieu de la foule, croyez bien qu'elle n'a pas envie de la perdre à nouveau.

"Halte-là, demoiselle !" Insérez ici tout quiproquo pouvant être créé par une telle interpellation. Mais non, ce n'est pas un garde qui interpelle la personne d'un autre monde, mais bien la petite mage de rouge et marron vêtu. Ce détail va avoir de son importance bientôt.
Mais sans même laissez le temps à cette personne de comprendre le pourquoi du comment, voilà que la mage trimbale sa prise sur le côté de la rue. La diplomatie, voyez-vous, est un art subtil. L'appliquer le plus vite possible permet un dialogue plus simple.

"Votre bleuté a déjà agressé ma rétine à 5 reprises aujourd'hui, et ce malgré mon trajet bien précis dans des magasins." Une mise en place de la situation, qui n'aide pas dans ce quiproquo possible. "Et votre comportement à regarder à droite et à gauche avec nervosité saura bien assez tôt attirer gardes et commerçants, voyez-vous."

La diplomatie et la subtilité. Notez, les enfants, combien il serait dommage de laisser une personne perdue devoir s'expliquer face au regard sérieux de cette personne, un livre et une plume en main, mais dont l'attirail ne laisse pas le moindre doute quant à sa non-appartenance à la garde.
Il serait vraiment dommage de laisser ça comme ça, pas vrai ?
© 2981 12289 0

_________________
~ Votre boule de feu vous est servie en #A91101 et avec amour ~

avatar
Pseudo : Utsuro
Ft : Utsuro
Messages : 144
Date d'inscription : 30/05/2018
✯ 1ère étoile ✯
En ligne
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t131-utsuro-explo-par-la-boule-de-feu-finish
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Jeu 14 Juin 2018, 11:35 am
Alors que la jeune femme d'un autre monde avançait d'un pas rapide - déterminée à quitter cette rue pour ne plus y revenir - elle sentit quelqu'un tirer sur sa cape, tandis qu'une voix s'élevait.

- "Halte là, demoiselle !"

Sursautant, Lucina se retourna vivement, pensant se retrouver face à un garde... Sauf que ce ne fut pas vraiment le cas.

Qu'est-ce que...?

La jeune femme n'eu pas vraiment le temps d'appréhender pleinement la situation, car l'inconnue la traîna hors de la foule pour l'amener sur l'un des bords de la rue.

La personne venant de l'interpeler ne laissa pas le temps à Lucina de prendre la parole, car elle enchaîna directement, en lui disant que... sa "bleuté" lui avait déjà agressé la rétine à plusieurs reprises.

Sans vraiment penser à son geste, la jeune femme baissa le regard sur sa tenue. Oui, elle portait des vêtements bleutés... Mais la teinte de ceux-ci n'était pas agressive, bien au contraire... Cette tenue lui avait permis d'être moins repérable la nuit, chose qui l'avait bien aidée pendant qu'elle était en cavale pour fuir l'armée de Grima.

Avant que Lucina ne puisse objecter sur le point soulevé par l'inconnue, celle-ci reprit rapidement la parole, en laissant sous-entendre qu'avec son attitude, gardes et commerçants pourraient la prendre pour une voleuse.

Un peu nerveuse à cette idée, la jeune femme jeta un regard autour d'elle.

C'est vrai que, vu comme ça...

Passant une main dans ses cheveux - signe de sa nervosité - Lucina reporta son attention sur son interlocutrice, qui était plus petite qu'elle d'une dizaine de centimètres environ.

Elle portait un attirail pour le moins... Atypique. Des vêtements mêlant les couleurs rouge et marron, un chapeau un peu... extravagant, et elle portait un livre et une plume à la main.

Elle ne ressemble pas à une garde...

Non, elle n'en avait pas l'allure. Une mage peut-être ?

Hum... Probable en effet.

Le fait de ne pas être face à une garde la fit se détendre un peu, malgré les prunelles carmines de son vis-à-vis continuant à l'observer sans sourciller, preuve du sérieux de l'inconnue. Lucina réfléchis rapidement, essayant de trouver un moyen de s'expliquer, sans devoir dire qu'elle venait d'un autre monde.

Non parce que, bizarrement, elle avait un doute sur sa crédibilité. Même si, pourtant, il s'agissait de la vérité.

Pensive, Lucina posa une main sur la poignée de Falchion, plus pour se rassurer qu'autre chose. Le contact du cuir lui permettait de se concentrer plus efficacement... Et cette fois-ci ne fit pas exception à la règle.

Tandis que ses doigts se baladaient machinalement sur la poignée de son arme, la jeune femme finit par regarder une nouvelle fois son vis-à-vis. Elle ne tarda pas à prendre la parole, calmement :

- "Écoutez... Mon but n'est pas de m'attirer des ennuis..." Elle souffla doucement. "Je viens d'arriver dans ce m-... enfin, ici, et j'avoue que mon sens de l'orientation est absent, pour le moment..."

Une petite voix lui souffla qu'elle venait d'avoir un lapsus révélateur, mais elle l'ignora. La jeune femme espérait qu'il passerait inaperçu.

Relevant la tête en se sentant observée, Lucina croisa le regard d'un garde, de l'autre côté de la rue, et lui adressa un signe de tête respectueux. Si il sembla hésiter, il finit par lui rendre le geste, mais semblait rechigner à la quitter du regard.

Cela fit soupirer la jeune femme, qui cessa de regarder le garde. Bien entendu que les protecteurs du peuple Uxyien avaient eu vent de son arrivée. Nul doute qu'elle serait surveillée encore pendant un moment, tant qu'elle n'aurait pas fait ses preuves quant à sa bonne foi.

Enfin bon, au moins, elle n'était pas en prison, c'était déjà ça.

_________________
Lucina parle en #407CA4
Merci pour le vava Eilis hug

avatar
Pseudo : Arya ou Kath
Ft : Lucina
Localisation : Uxy
Messages : 34
Date d'inscription : 10/06/2018
✯ 1ère étoile ✯
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t188-lucina-voyageuse-du-temps-et-des-dimensions-aussi-manifestement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Jeu 14 Juin 2018, 2:33 pm
"Hé, mais c'est Roger. Oy, Roger !"Louche. Définitivement louche. Tellement positivement louche que l'expression de la petite mage change petit à petit, passant d'une réprobation sérieuse à une suspicion merveilleuse à force d'observation.
Cette agression bleuté maintenant bien face à son regard, elle la détaille dans toute sa nervosité apparente.
Cheveux bleus. Vêtements bleus. Bottes bleues. Gants bleus. Cape bleue mais rouge à l'intérieur. Point positif ! Et oh mon dieu, l'espace d'un instant le regard de la mage se montre presque agacé de constater qu'elle ne fait ni partie de l'école des capes au col relevé, ni de celle prisée par notre protagoniste à savoir les cols pliés, mais bien de celles accrochées par accessoire. Par Kila et par Soma, pitié, épargnez-la.

Définitivement pas une mage, ni une personne de goût prononcé pour les capes. Louche, jusqu'au bout. Les signes de sa nervosité ne peuvent vouloir dire que deux choses, avec ce silence pour la dévisager. Prise sur le fait, ou une personne complètement perdue dans la ville. Cependant, la prudence reste de mise. Cette personne a une arme à la ceinture, là où la petite mage garde son livre de sorts dans la sacoche à sa 2e ceinture. Louche. Mais ça a l'air d'être une belle épée. Du genre que la petite mage veut trouver dans des ruines pour pavaner avec de ses inexistantes connaissances martiales.

Cependant, sa main libre vint se poser, en un poing, à sa hanche. Proche de sa sacoche, au cas où, mais avec l'inclinaison légère du dos de la mage qui se met sur la pointe des pieds pour appliquer une terrible pression psychologique à l'accusée, on devine qu'elle saura rester patiente jusqu'aux mots de cette inconnue. Les gardes ne semblent pas vraiment alertés pour le moment - Pas même Roger, muté depuis Treva il y a peu et que la petite Utsu connaît et pourtant, il est le genre à foncer à la première boule de feu en ville ce bougre !

Mais il y a du mouvement. Jusqu'à l'arme de la jeune femme. Ok. Changement de plan. Le regard de la mage redevient sérieux. Elle va tenter de s'enfuir. Elle va définitivement tenter un truc. Utsuro, c'est maintenant qu'il faut faire preuve d'instinct. C'est maintenant, que tu dois te tenir prête à éviter quelque chose.
Et ces mots d'une coupable ! Ha ! Ne pas avoir envie de s'attirer des problèmes. L-O-U-C-H-E.

Une excuse merveilleuse, accompagnée en prime d'une magnifique correction. Rien n'échappe à la petite mage, qui arque un sourcil. Elle vient d'arriver dans ce M.
Oh. Oooooh. Une étrangère perdue dans la grande ville. Voilà une chose bien atypique diront certains. Mais les bruits courent sur ce genre de personnes. Les autres. Ceux qui, on dit, ne viennent pas de notre monde, mais seraient arrivés d'autres.

Enfin, ça c'est la théorie. Quant à savoir si les racontars des aventuriers autour d'une pinte de bière un soir vers 1 heure du matin sont crédibles, c'est autre chose. Mais à analyser le schtroumpf face à elle...
Elle a un physique sportif. Elle a une certaine aura. C'est quoi ce truc dans son oeil ? C'est classe bon sang ! Bon la cape... Eh. On fait tous des erreurs plus ou moins acceptable. Cet air de dignité... Peut-être, mais dans la situation, il se voit moins. Cet air noble... Une bien belle jeune femme, mais elle ne semble pas tant différente pour autant de la petite mage. Détail inutile donc.

"Hum........" L'éloquence même de la noblesse d'Uxy, voyez-vous. Mais ce regard rouge, posé sur ce déluge bleu, décide enfin de s'adoucir. "Vous savez, dans ce pays, les gens ne sont pas de mauvais bougres. Enfin, sauf Roger." Un petit mouvement de doigt vers le garde que son interlocutrice a un instant avant salué. "Lui, à la moindre boule de feu, il raplique directement pour m'interpeller. Il est de Tréva, mais il est vachement stressé."

Quant au pourquoi de ce stress, la raison de sa mutation à la capitale est probablement pour ne plus devoir gérer la mage au regard rouge. Quelle douce ironie qu'elle puisse se trouver dans son jour de fonction ici-même, n'est-ce pas ?

"Enfin. Touriste et perdue sauront vous qualifier pour l'heure, demoiselle. Et bleue. Ce qui sonne mieux que brigand et louche." La simplicité même, de cette voix assurée. On le sent, que cette mage est noble. "S'il vous faut un guide en cette ville..." La jeune femme -car malgré cet écart de taille, elle est adulte !- ouvre le livre dans sa main, dévoilant les cartes tracées de sa propre main sur nombre et nombre de pages "Ou dans la région elle-même, sachez que je saurai vous renseigner."

On pourrait presque la prendre pour une cartographe, à ce niveau. "Et si vous arrivez à vous calmer, Roger n'aura plus tellement de raison de vous scruter. Et croyez moi, il aime l'ordre. Il a une femme et deux filles, il est toujours stressé ce bougre."
D'ailleurs, la petite mage fait un petit signe à ce cher Roger, qui ne cache pas sa détresse de revoir cette personne précisément ici.

Peut-être que ce duo sera, ainsi, bien plus observé qu'avant à cause de ça.
© 2981 12289 0

_________________
~ Votre boule de feu vous est servie en #A91101 et avec amour ~

avatar
Pseudo : Utsuro
Ft : Utsuro
Messages : 144
Date d'inscription : 30/05/2018
✯ 1ère étoile ✯
En ligne
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t131-utsuro-explo-par-la-boule-de-feu-finish
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Jeu 14 Juin 2018, 8:27 pm
Lucina laissa le silence entre elles se prolonger, consciente du fait que la mage la détaillait du regard. Elle vit les prunelles carmines de son vis-à-vis se poser sur l'attache de sa cape. Une lueur étrange passa alors dans le regard de l'inconnue, et la jeune femme d'un autre monde l'observa, incertaine.

Est-elle... Contrariée ?

Pas vraiment sûre de ce qu'elle avait cru voir passer sur le visage de son opposante, Lucina préféra ne pas s'attarder là-dessus et continua d'attendre, tandis que ses doigts continuaient à se balader sur la poignée de son arme, comme une sorte de tic.

- "Hum........"

En entendant la mage émettre un son - qui annonçait une potentielle prise de parole - Lucina la regarda à nouveau, pour voir son expression s'adoucir un peu. La mage reprit la parole, en lui disant que les Uxyiens n'étaient pas de mauvais bougres... A l'exception d'un certain "Roger".

Roger ?

Son vis-à-vis répondit à sa question silencieuse par un geste en direction du garde qu'elle avait salué quelques instants auparavant, avant d'expliquer que l'homme venait l’interpeller à la moindre boule de feu... Ce qui fit hausser un sourcil inquisiteur à Lucina.

Boule de feu ? Pourquoi est-ce qu'il viendrait la voir à la moindre...

La voix de son interlocutrice l'interrompit dans ses réflexions, et la jeune femme se concentra à nouveau sur ses paroles. Elle allait donc la qualifier sous les termes "touriste" et "perdue". Et "bleue". Il est vrai que c'était toujours mieux que "brigand" ou encore "louche", au moins.

Elle semble bloquée sur le fait que je sois habillée en bleu, par contre...

Cette pensée fit doucement soupirer Lucina, mais elle ne chercha pas à objecter. Elle avait l'impression qu'elle aurait difficilement le dernier mot, avec la mage lui faisant face. Surtout que... Dans un sens, elle n'avait pas tort. Entre ses cheveux, ses yeux et ses habits, Lucina "cumulait" beaucoup de bleu sur elle.

- "S'il vous faut un guide en cette ville..."

Ces mots attirèrent immédiatement l'attention de Lucina, qui oublia un instant cette histoire de "bleu". La mage aux prunelles carmines ouvrit le livre qu'elle tenait, révélant des cartes tracées sur les différentes pages. Les traits - précis et nets - laissaient présager que la mage s'y connaissait en cartographie.

Lorsque son vis-à-vis proposa de la guider à Uxy, Lucina hocha lentement la tête. Une personne pouvant la renseigner à propos de l'endroit où elle venait de débarquer. Voilà exactement ce dont elle avait besoin.

Son vis-à-vis ajouta ensuite, en faisant un signe au garde :

- "Et si vous arrivez à vous calmer, Roger n'aura plus tellement de raison de vous scruter. Et croyez moi, il aime l'ordre. Il a une femme et deux filles, il est toujours stressé ce bougre."

Lucina regarda un instant le garde - qui sembla désespéré en voyant le salut de la mage - avant de secouer la tête en soufflant :

- "Il n'est pas le seul à m'avoir à l’œil..."

Sentant un nouveau regard peser sur ses épaules, la jeune femme soupira. Oui, ce "Roger" n'était clairement pas le seul garde à la surveiller.

Cependant, au vu de la tête précédemment affichée par la "connaissance" de la mage, celle-ci semblait être connue dans les environs. La mention de "boules de feu" faite quelques instants auparavant par son vis-à-vis lui revint en mémoire, et Lucina se dit que, finalement, elle n'était peut-être pas la seule gardée à l’œil ici.

Observant un instant le personnage haut en couleur lui faisant face, Lucina finit par adresser un léger sourire à la mage.

- "Merci pour votre... amabilité à mon égard..." La jeune femme tendit une main. "Je m'appelle Lucina." Les mots qu'elle ajouta ensuite l’embarrassèrent un peu, même si elle tenta de ne pas le montrer. "Je pense que je ne vous surprendrai pas, en vous disant ne pas être contre le fait d'avoir un peu d'aide pour me repérer ici..."

Depuis combien de temps Lucina n'avait-elle pas tenté d'être "sociable" ? Un long moment, pour sûr. Les seules personnes avec lesquelles elle se montrait chaleureuse, étaient habituellement les membres de sa famille, et les Veilleurs. Et, bien entendu, les personnes aux côtés desquelles elle avait combattu pendant cinq longues années.

D'ordinaire, Lucina se contentait de vivre sa vie, en tentant de pas attirer l'attention plus que nécessaire. Mais là, livrée à elle-même dans un monde dont elle ne connaissait rien, la jeune femme allait bien être obligée de faire des efforts pour s'intégrer au moins un minimum.

_________________
Lucina parle en #407CA4
Merci pour le vava Eilis hug

avatar
Pseudo : Arya ou Kath
Ft : Lucina
Localisation : Uxy
Messages : 34
Date d'inscription : 10/06/2018
✯ 1ère étoile ✯
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t188-lucina-voyageuse-du-temps-et-des-dimensions-aussi-manifestement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Jeu 14 Juin 2018, 9:50 pm
"Lo and behold, for my name is... Utsuro !"Pas bien beaucoup bavarde est un qualificatif que la petite notera sous peu sur son interlocutrice. Et pourtant, elle lui a parlé de Roger, cet homme, toujours le premier sur les lieux, toujours prêt à sortir de l'ombre ; Roger, ce héros, qui a déjà sortis la mage de bien des soucis au cours de ses années de fonction à Tréva. Non vraiment, si Roger n'est pas un sujet de conversation pour la sortir de son silence, c'est que vraiment, il y a un problème.

Mais la patience est le fort de la fille en rouge. Croyez-le croyez-le pas, elle peut bien supporter des jours durant cet échange de regard en silence, s'il le faut. Mais le bleu et les cols de cape attachés par accessoires ne font pas partie de ses préférences et elle saura rester patiente autant qu'il faudra avec cette personne lavée temporairement de ses soupçons.
Mais si Roger ce traître n'a pas sut arracher de vraie réaction de la part de touriste perdue bleue, les innombrables cartes de la mage ont, elles, réussies ! L'évidence même, quand on propose à une personne perdue de lui apporter de l'aide, dira le lecteur sceptique. Mais la Utsuro n'est pas lectrice de ces lignes, aussi continuera-t-elle à son rythme.

La petite mage reste totalement impassible aux regards des quelques gardes sur leur groupe. Des nerfs d'acier, ou juste un incroyable talent pour ignorer les problèmes. Mais qu'a bien pu faire la personne que tu viens d'accoster Utsuro pour attirer plus d'attention que toi ? Un bain forcé et une pêche en haute mer sont donc des facteurs plus aggravant que des années de boule de feu ?
Enfin ! Ces pensées écartées de l'esprit de la Fireball, l'évidente imperméabilité  aux sous-entendus possible dans les salutations de la dénommée Lucina lui tendant la main, la mage se contente en un hochement de tête de serrer la main de son interlocutrice.

"Et si cette modeste aventurière sait vous contenter, sachez que je pourrai vous conduire dans nombres de lieux d'Uxy." Cependant...

Cependant ! Ce genre de présentation ne convient pas à la jeune loli mage. Cette jeune femme chevalier, en plus de faute de goût évident et surabondance de bleu, ne possède pas cette étincelle d'énergie, de vigueur et d'extravagance qu'Utsuro saura, dans quelques secondes, faire preuve.
Relevant fièrement son chapeau neuf. Repliant correctement son col -avec un semblant d'insistance sans aucun message subliminal. Une main sur la hanche. L'autre ouverte en V à côté de son visage. Une irradiation même d'excentricité, d'extravagance, de classe et de grâce, alors que ses gourdes neuves et sa cape flotte dans une brise venue spécialement pour renforcer, par un grand miracle du destin et un coup de pouce scénaristique, cette magnifique pose.

"Car d'aventures, j'ai vécu. Nombres de flammes ai-je déjà fait pleuvoir. Du pays, j'ai tracé nombre de routes dans mes voyages. Des ruines antique ai-je exploré. Et des créatures ai-je rencontré sur mes routes !" Cette voix, fière, forte, attirant quelques regards de désolation du public et la désolation la plus absolue de Roger qui peut l'entendre. "Utsuro ! Est mon nom ! Demoiselle Lucina." Et voilà comment on passe d'une inconnue à une connaissance, le tout avec panaché. Simple, efficace. Et un tel acte saurait mettre n'importe qui dans une honte hors de ce monde, mais le regard déterminé de la petite mage montre bien combien elle est au-dessus de tout.

En chassant une mèche devant ses yeux, la petite mage reprit donc son livre à la page de la partie commençante de la ville, pour apposer le bout de sa plume à un certain endroit.

"Et nous nous trouvons présentement dans l'une des dernières rues commerçante de la ville. La rue centrale se trouvant dans la direction dont vous veniez." Des nerfs d'acier, pour résister à la pression des regards des passants et continuer comme-ci de rien n'était, dirons certains. "Et vos pas vous auront presque guidé dans les zones résidentielles. Une très mauvaise idée avec votre comportement, et une bénédiction que je vous ai arrêtée, sans doute."

Cependant, le regard de la petite mage se porta sur la jeune femme. Dans une lente inspection. Pas de sac, pas l'ombre d'une bourse, juste cette épée et cette tenue froide.

"Mais je constate l'absence des essentiels de voyage, ou même de vie, en votre personne, si je vois bien toutes vos possessions sur vous."
Car elle vient bien d'un autre monde, Utsu. Et encore, elle a de la chance d'avoir des vêtements malgré son bain.
La main libre de la petite mage vint donc ouvrir sa petite sacoche pour en sortir une pièce d'or d'une bourse à l'intérieur, qu'elle tend ensuite à Blucina. Le meilleur moyen de vérifier si elle est simple touriste, ou une rumeur vérifiée d'être d'autre-monde étant...


"Voici la monnaie la plus basique de notre pays, bonne à acheter du pain." Un mensonge éhonté que cette petite pièce d'or. Dit d'un air des plus francs au monde. Car cette pièce vaut assez pour une nuit à l'auberge et un repas. Mais elle est patiente, la petite. De son regard qui ne bronche pas, elle saura apprendre les choses les plus basiques à son interlocutrice.

Mais même si demander directement à la personne d'où elle vient est le plus simple, le tact de la petite mage voudra lui épargner de lui faire crier au public. Un mensonge sans mal en somme.
© 2981 12289 0

_________________
~ Votre boule de feu vous est servie en #A91101 et avec amour ~

avatar
Pseudo : Utsuro
Ft : Utsuro
Messages : 144
Date d'inscription : 30/05/2018
✯ 1ère étoile ✯
En ligne
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t131-utsuro-explo-par-la-boule-de-feu-finish
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Ven 15 Juin 2018, 12:23 am
La jeune femme tout de bleu vêtue cru pendant un instant que la mage lui faisant face n’allait pas réagir à sa tentative de sociabilité, mais elle finit par hocher la tête, avant de lui serrer la main.

- "Et si cette modeste aventurière sait vous contenter, sachez que je pourrai vous conduire dans nombres de lieux d'Uxy."

Voilà qui ne serait pas de refus...

La poignée de main se maintint pendant un court instant, avant que la mage ne se recule. Elle remit son chapeau en place, utilisa un temps qui sembla un peu exagéré à Lucina afin de replacer le col de sa cape, avant de prendre une pose.

Lucina ne pu s'empêcher d'hausser un sourcil en voyant cela, un peu perplexe il faut l'avouer.

Qu'est-ce qu'elle fait... ?

Une brise se leva, agitant doucement la cape et les gourdes de la mage tandis que celle-ci prenait la parole, afin de se présenter, avec un certain panache, soyons honnêtes.

Les regards des passants - qui s'intéressèrent à elles à cause du "spectacle" de la dénommée Utsuro - mirent Lucina mal à l'aise, et elle reposa la main sur son épée en tentant de garder un air calme.

Pour passer plus ou moins inaperçue, c'est raté...

Au vu du regard d'Utsuro cependant, la mage se moquait un peu du regard des autres... Et Lucina dû se faire violence pour faire de même.

Manifestement satisfaite de son effet, la mage revint vers elle en écartant une mèche de cheveux rebelles de devant son visage, avant de rouvrir son livre pour pointer de sa plume un endroit de la carte dessinée sur les pages.

Lucina se pencha un peu vers elle afin de regarder la carte de plus près, tandis qu'Utsuro lui expliquait où elles se trouvaient actuellement... et que ses pas l'auraient menés vers les quartiers résidentiels, si elle n'avait pas été arrêtée avant.

Lorsque la mage lui fit remarquer que - avec son comportement - prendre cette direction était plutôt déconseillé, la jeune femme ne pu qu'hocher lentement la tête en signe d'accord. Il était vrai qu'elle n'aurait fait qu'alerter les gardes, qui l'avaient bien assez à l’œil comme ça.

La main de Lucina se resserra davantage sur la poignée de son épée, tandis qu'elle continuait de sentir le regard des passants et des gardes peser sur ses épaules. Même si elle faisait de son mieux pour tenter d'en faire abstraction, et gardait le regard posé sur la carte, tentant d'en mémoriser les détails.

Ils ne pourraient pas juste... reprendre leurs activités ?

Prenant un souffle tremblant dans l'espoir de calmer la nervosité qui l'envahissait de plus belle, la jeune femme d'un autre monde se focalisa sur les paroles de la mage. Celle-ci la détailla un instant de ses prunelles carmines, avant de remarquer - à juste titre - qu'elle n'avait pas les moindres affaires nécessaires à un voyage, sur elle.

Détournant brièvement le regard en entendant cela, Lucina soupira.

Je n'avais pas spécialement prévu d'être envoyée dans un autre monde...

La jeune femme reporta son attention sur Utsuro en entendant celle-ci bouger, et haussa un sourcil en la voyant lui tendre une pièce d'or.

- "Voici la monnaie la plus basique de notre pays, bonne à acheter du pain."

Ces quelques mots rendirent Lucina perplexe au possible, et elle observa la pièce.

L'or a si peu de valeur, en ce monde... ?

A Ylisse, cette petite pièce permettrait d'obtenir un toit et de la nourriture pour un jour, voir deux jours, en fonction des endroits.

Indécise, Lucina releva le regard sur la mage, mais celle-ci semblait honnête, confirmant ses dires de son regard sérieux... Ce qui fit davantage hésiter la jeune femme.

Mais, après tout, elle se retrouvait dans un autre monde. Peut-être que l'or n'avait effectivement pas de valeur ou presque, ici... Comment Lucina pourrait-elle en être certaine, de toute façon ?

C'est finalement quelques mots hésitants qui franchirent ses lèvres, après quelques instants supplémentaires.

- "Je... Je le savais, bien sûr..." Ses doigts recommencèrent à se balader sur la poignée de son arme, preuve de la nervosité qu'elle tentait de cacher de son mieux. "J'ai juste... oublié mes affaires à l'auberge, et j'essayais donc d'y retourner... Avant de me perdre..."

Hum. Une bien piètre excuse pour expliquer son manque d'affaires. Mais Lucina n'avait pas imaginé mieux. Les regards des personnes présentes continuaient de la mettre mal à l'aise, la stressant davantage au fil du temps. Elle n'aimait pas vraiment être au centre de l'attention...

Ou plutôt elle en avait perdu l'habitude. Le temps où elle était la petite princesse escortée en ville et saluant les personnes qu'elle croisait lui semblait bien loin...

N'y tenant plus, Lucina finit par demander, tandis qu'elle passait une main dans ses cheveux :

- "Excusez-moi mais... Connaîtriez-vous un endroit un peu plus... calme... où nous pourrions poursuivre cette conversation... ?"

La jeune femme craignait honnêtement de faire une gaffe et de se vendre à la population, si elle restait ainsi dans la rue...

_________________
Lucina parle en #407CA4
Merci pour le vava Eilis hug

avatar
Pseudo : Arya ou Kath
Ft : Lucina
Localisation : Uxy
Messages : 34
Date d'inscription : 10/06/2018
✯ 1ère étoile ✯
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t188-lucina-voyageuse-du-temps-et-des-dimensions-aussi-manifestement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Ven 15 Juin 2018, 1:47 am
"You've just activated... My trump card !"Fumu fumu. Un simple hochement de tête tandis que la jeune femme en rouge constate que son piège a parfaitement fonctionné. La pression exercée par la foule suite au spectacle précédent n'étant pas prévue, mais un facteur en plus. La pièce d'or entre ses doigts. La main de Blucina sur la poignée de son épée, un signe que la Fireball compte garder en tête.

Mais de ce hochement de tête, un "Fumu" échappe à notre protagoniste retors, qui n'a de toute évidence aucun besoin de cacher que la réaction de son interlocutrice est parfaite. Mais pas dans le sens que cette dernière pense. Lucina, Lucina. Tu ne t'en doutes point, mais tu ne fais que danser dans la main de cette boule chaotique d'improbabilité qu'est Utsuro.

"Il est évident que vous le savez. Pardonnez-moi." Cet air toujours sérieux, un nouveau hochement de tête, pour marquer le propos. Il est évident que le nom de la soi-disant auberge sera inventé et hasardeux, mais c'est un détail à abattre plus tard. Loin des regards. Mais voilà bien assez de pièces pour la jeune mage pour arriver à des conclusions.

Une légende urbaine de vérifiée, une, probablement. Rangeant la pièce là où elle l'avait récupérée, la jeune mage montre un air compatissant envers son interlocutrice. Ah, si elle savait comme ses tentatives de mensonges ont échoué... De la compassion pure dans ce regard de rubis.

Mais il est vrai que, maintenant qu'elle le fait remarquer, bon nombre de personnes les scrutent. Certes, la totalité ne comprend en rien les implications de cette discussion, mais ça fait beaucoup de sceptique. Il s'est passé quelque chose d'inhabituel pour qu'on les fixe autant ? La petite mage tapote son chapeau dans sa réflexion. Et elle commence à avoir faim, à force, elle le sent. Un endroit calme. Un endroit pour montrer à cette fameuse Lucina combien cette pièce a plus de valeur qu'elle ne le croit et un endroit pour la révéler.

La loli mage frotte le bout de sa plume sur sa main sur une page vide, jusqu'à en perdre toute l'encre, avant de revenir sur la carte. Un petit restaurant traditionnel sera parfait.
La plume sèche fait un tracé rapide sur la carte, jusqu'à une rue non loin.

"Peut-être 10 minutes de marche. Mais il y a un petit restaurant traditionnel de notre pays ici." Notez que ce temps varie suivant combien de boules de feu devront être lancées. A partir d'une, il faudra probablement une heure ou deux de plus suivant l'intervention de Roger dans l'affaire.
"En tant que touriste, je suis sûre qu'il saura vous plaire. Et offrir meilleur endroit pour discuter." Même si pour Utsuro, ces regards inquisiteurs ne représentent aucunement une gêne, elle n'est cependant pas sans-cœur. Elle a bien remarqué la gêne de son interlocutrice. "Et je vous invite même, demoiselle Lucina. J'insiste. Il est inutile de vous en sentir mal ou de chercher votre auberge." Elle insiste terriblement sur cette deuxième phrase, en omettant de rajouter qu'elle se doute fortement de l'inexistante de cette dernière.
"Et nous avons sûrement beaucoup de choses à nous dire." Il y a probablement un fort sous-entendu dans cette phrase, au vu de cette intonation mais, après tout, deux inconnus n'ont pas toujours beaucoup de choses à se dire ?

Elle referme le livre, en gardant la plume comme marque-page, avant de ranger le tout dans la même sacoche. Elle extrait, cependant, un petit livre rouge semblant usagé, qu'elle gardera bien en main. "Tâchez cependant de ne pas me perdre de vue, demoiselle Lucina. S'il m'est impossible de vous manquer dans la foule, ma stature n'est, elle, pas assez criarde pour me distinguer dans la foule."

Mais la petite mage, cape au vent, en se retournant de façon théâtrale -et d'un mouvement de main dans cette même cape- commence donc son périple. En saluant les gardes qu'elles croisent, en s'arrêtant bien patiemment quand une ou deux personnes lui bloquent la route... Les chanceuses.10 secondes tirés dans son esprit pour la première, bien assez de temps pour s'écarter de sa route. Et la deuxième a eu un 4, ça a faillit mal tourner pour elle ! Mais elle s'est bien vite dégagée de la route par volontariat en s'excusant. Bon sang, s'il y a bien une chose à montrer à cette personne d'un autre monde, c'est bien la réputation de Fireball ! Et elle semble en grève aujourd'hui par un coup du hasard !
Mais la petite Utsuro n'est pas mauvaise escorte, en accordant son rythme de marche à celui de son invitée et en lui parlant des quelques boutiques visibles. Notamment celles pour aventurier -un ou deux marchands d'armes qu'elle recommande, un marchand de potions et autres nécessités pour voyager dans la nature, une ou deux boutiques de vêtements abordables et quelle surprise, le magasin où elle a acquis son chapeau. Qui l'a vu venir ? Tout le monde ? Parfait.

Et enfin, ce petit restaurant. Le piège final peut enfin commencer. L'acte premier d'une trahison terrifiante, pouvant amener à une amitié grandissante. Ah, quel destin incroyable se met en marche lorsqu'installés à une table à l'écart, la petite Utsuro pose la pièce d'or face à la serveuse qui la regarde avec de grands yeux.

"Pour ma part, ce sera votre meilleure viande rouge saignante. Avec sa salade. Et un thé vert. Et pour mon invitée..." Elle lui fait un clin d’œil en entendant sa réponse. Le piège s'abat maintenant. "Et... Gardez la monnaie."

Nul doute que la supercherie d'avant vient d'être révélée, à la joie de cette serveuse. Une nuit dans une bonne auberge et un bon repas en une pièce. Voilà de quoi laisser un bien beau pourboire et assurer un service de qualité en échange d'une telle récompense.

"Demoiselle Lucina. Je vous demande pardon pour cette tromperie éhontée que j'ai su entretenir jusqu'à présent." Si de sens commun, elle n'a pas grand chose, elle a bien reçu une éducation. Et autant le ton de sa voix que sa gestuelle le montrent, à cet instant. "Mais il semble que nous ayons vraiment beaucoup de choses à nous dire. Et à ma proposition de vous faire découvrir nombres de lieux de ce pays.."
La petite mage affiche un sourire satisfait à cet instant, la tête posée sur sa main, en regardant son interlocutrice. Il va y avoir beaucoup de choses à dire en effet, au cours de ce repas. Et le regard rouge de la mage brille d'un certain intérêt pour la personne en face d'elle.
"Je peux rajouter vous apprendre ce qu'il faut pour vivre ici. Vous aider à obtenir une certaine stabilité. Considérez ça comme... Mon excuse pour vous avoir testée." Elle est franche, au moins. Elle n'a pas de mauvaises intentions, mais... Elle a sa façon bien à elle de réfléchir. Mais plus que tout, sa curiosité d'aventurière a été piquée.

Cette femme tout en bleue représente l'inconnue.
N'est-ce pas pour ça qu'Utsuro a quitté son doux foyer familial, l'appel de l'inconnu ?
© 2981 12289 0

_________________
~ Votre boule de feu vous est servie en #A91101 et avec amour ~

avatar
Pseudo : Utsuro
Ft : Utsuro
Messages : 144
Date d'inscription : 30/05/2018
✯ 1ère étoile ✯
En ligne
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t131-utsuro-explo-par-la-boule-de-feu-finish
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Ven 15 Juin 2018, 10:52 pm
Lucina reporta le regard sur Utsuro en entendant celle-ci émettre un son - "Fumu" ? - avant qu'elle n’acquiesce en disant qu'il était évident que la jeune femme connaisse la monnaie de ce monde. S'excusant, la mage hocha sérieusement la tête, avant de remettre la pièce dans sa bourse.

La jeune femme d'un autre monde fut cependant perturbée par le regard compatissant que la mage lui adressa ensuite. Ne pouvant empêcher un étrange pressentiment de naître dans un coin de son esprit, Lucina préféra ignorer ce regard, pour le moment : elle avait peut-être juste imaginé cette expression sur le visage de son interlocutrice.

Tandis que la mage tapotait son chapeau avec un air pensif, Lucina faisait de même sur la poignée de Falchion, en jetant un regard à la foule. Si certains étaient retournés à leurs occupations, d'autres restaient dans les parages, manifestement intrigués par ce qu'il se passait.

En entendant le frottement d'une plume sur du papier, la jeune femme regarda à nouveau Utsuro, qui semblait perdue dans quelques réflexions, et frottait sa plume sur l'une des pages vierges de son livre.

Une fois la plume vidée de son encre, la mage revint aux pages sur lesquelles étaient dessinées la carte de la ville - ou plutôt, une partie de la-dite carte - pour finir par poser la pointe de la plume sur une rue.

Son vis-à-vis ne tarda pas à lui expliquer qu'il leur faudrait approximativement une dizaine de minutes pour parvenir à un petit restaurant traditionnel, où elles seraient plus tranquilles pour discuter. Reconnaissante que la mage la mène dans un endroit plus calme, Lucina hocha la tête... avant de se raidir en entendant les prochains mots de la mage. Notamment la façon dont elle insista sur le fait de "chercher son auberge".

Pourquoi ai-je une étrange intuition... ?

Elle avait l'impression que la mage se doutait de quelque chose à son sujet... Sentiment qui se trouva renforcé par les mots qu'Utsuro ajouta ensuite.

Non... Je dois me faire des idées à force de stresser... Et puis, elle a raison. Nous venons de nous rencontrer. Nous avons donc nombres de choses à nous dire.

Préférant rester sur cette idée - qui lui semblait bien plus rassurante pour le moment - Lucina observa son interlocutrice ranger son livre pour en sortir un autre, plus petit mais aussi plus usagé.

- "Tâchez cependant de ne pas me perdre de vue, demoiselle Lucina. S'il m'est impossible de vous manquer dans la foule, ma stature n'est, elle, pas assez criarde pour me distinguer dans la foule."

La concernée hocha la tête à ces mots. Elle comptait bien ne pas perdre sa guide de vue. Hors de question qu'elle se retrouve encore une fois à tourner en rond dans cette ville, qui lui semblait vraiment labyrinthique.

Utsuro se retourna ensuite dans un mouvement fluide en lui indiquant de la suivre, et la jeune femme bleutée lui emboîta le pas.

Le trajet se passa sans encombre, et fut seulement ponctué de quelques saluts adressés aux gardes qu'elles croisèrent, ainsi que de quelques explications de la mage, concernant quelques boutiques devant lesquelles elles passèrent. Utsuro laissa le temps à Lucina d'observer les lieu, en adaptant la vitesse de sa marche à celle - un peu distraite - de la jeune femme. Maintenant qu'elle ne subissait plus les regards insistants des passants, Lucina commençait à se sentir plus à l'aise, et témoignait donc d'une certaine curiosité...

Notamment à l'égard de ce marchand d'armes, devant lequel elles passèrent. Lucina fit de son mieux pour en mémoriser l'emplacement, afin de venir y faire un tour, quand elle serait en mesure de ne plus se perdre dans la ville.

Oh, non pas qu'elle souhaitait remplacer Falchion - loin de là - mais elle voulait voir si les armes de ce monde étaient similaires à celles du sien, afin de savoir à quoi elle pourrait avoir à faire, si jamais elle avait à se battre pendant son "séjour".

Les deux jeunes femmes passèrent aussi devant un vendeur de potions et autres nécessaires de voyages, ainsi que devant un ou deux marchands de vêtements. Nul doute que Lucina se débrouillerait pour y passer aussi, quand elle le pourrait. Elle espérait notamment pouvoir faire faire une tenue similaire à celle qu'elle portait actuellement : pour être honnête, elle se voyait mal porter autre chose. Elle trouvait que cet ensemble lui correspondait bien - même si il était manifestement trop "bleu" du point de vue de sa guide - et elle aimerait d'éviter de devoir en changer, si cela s'avérait possible.

Mais pour ça, il va me falloir un peu d'argent...

Chaque chose en son temps. Déjà, Lucina devait se montrer digne de confiance vis-à-vis des autorités Uxyiennes. D'ici quelques jours, elle ne doutait pas du fait qu'elle pourrait demander à travailler quelque part : la ville était bien assez grande... Les autorités auraient bien quelque chose à lui confier, non ?

Le duo s'attarda quelques instants devant un magasin de chapeaux - dans lequel Utsuro avait manifestement fait l'achat du chapeau qu'elle portait actuellement - puis les deux jeunes femmes finirent par arriver au restaurant cité par la mage. Celle-ci les mena à une table un peu à l'écart des autres clients, et posa une pièce d'or sur la table, faisant ouvrir de grands yeux à la serveuse venue recueillir leur commande.

Sa commande... Le regard de la serveuse...

Oh. D'accord.

Je me suis fais avoir.

Étrangement, cette pensée lui donna envie de sourire. Elle ne pouvait que féliciter la mage pour la façon dont elle s'y était prise, afin de la démasquer.

Se redressant un peu sur sa chaise, d'une façon un peu plus assurée, la jeune femme finit par commander calmement le plat du jour, recevant un clin d’œil de la part de son vis-à-vis.

- "Et... Gardez la monnaie."

En entendant cela, Lucina ne pu retenir un sourire en coin.

Vraiment bien joué...

La jeune femme d'un autre monde avait cru à la supercherie jusqu'au bout. Du bon boulot de la part d'Utsuro, qui n'avait rien laissé transparaître jusqu'au moment du verdict.

Une fois la serveuse repartie, la mage s'excusa de l'avoir bernée, et Lucina se surprit à enfin vraiment prêter attention à sa façon de parler, chose qu'elle n'avait pas fait auparavant, plus préoccupée qu'elle l'était par les regards d'autrui.

Le phrasé d'Utsuro, sa façon de parler... Elle avait reçu une bonne éducation, pour sûr.

Je doute qu'elle soit née dans les bas quartiers... Une noble donc ?

Hum. Peut-être. Mais honnêtement, Lucina se voyait mal lui poser la question. Elle se contenterait donc de ses suppositions, pour le moment.

- "Mais il semble que nous ayons vraiment beaucoup de choses à nous dire. Et à ma proposition de vous faire découvrir nombres de lieux de ce pays... Je peux rajouter vous apprendre ce qu'il faut pour vivre ici. Vous aider à obtenir une certaine stabilité. Considérez ça comme... Mon excuse pour vous avoir testée."

La jeune femme vêtue de bleu observa un instant son interlocutrice, qui n'essayait pas de masquer la curiosité qu'elle éprouvait à son égard. En même temps, qui ne serait pas curieux, à l'idée de rencontrer quelqu'un d'un autre monde ?

Bien plus détendue maintenant qu'elle n'était plus sous le feu des projecteurs, Lucina posa ses avant-bras sur la table, puis croisa les bras, de façon à ce que sa main droite se trouve sur son avant-bras gauche.

- "Je pense que nous avons en effet beaucoup de choses à nous dire... Et je vais commencer par vous remercier. Votre démarche m'a empêchée de devoir me dévoiler en pleine rue, et je vous en suis reconnaissante." La jeune femme parlait calmement, loin du ton stressé qu'elle avait auparavant. "Tout comme je vous remercie pour votre proposition, que j'accepte avec un soulagement certain. Comme vous avez pu le voir, je ne suis pas le moins du monde habituée à cet endroit..."

Lucina garda le silence un court instant, avant qu'une question potentielle d'Utsuro ne lui passe par la tête. Préférant devancer la mage sur ce point, la jeune femme reprit la parole.

- "Je ne doute pas du fait que vous ayez nombre de questions à me poser... Et je vais commencer par répondre à la plus probable : je ne connais pas la raison de ma présence ici." Lucina commença à tracer des symboles abstraits sur la table, du bout des doigts, et elle suivit du regard les lignes imaginaires. "La dernière chose dont j'ai le souvenir, c'est de l'apparition d'un portail devant moi puis... C'est le trou noir. Jusqu'à ce que je me retrouve soudainement en pleine mer, pour être sortie de l'eau par des membres de votre peuple..."

La jeune femme laissa sa voix s'éteindre lentement suite à ces derniers mots, tandis que son regard restait absorbé par les formes imaginaires qu'elle traçait lentement sur la table en bois.

Elle avait manifestement choisit de se fier à Utsuro, pour en arriver à se confier ainsi... Peut-être était-ce le besoin de ne plus se sentir seule, perdue, en ces terres nouvelles ? Lucina n'en savait rien. Ou plutôt, elle ne voulait pas trop y penser. Elle n'aimait pas trop l'idée de devoir dépendre de quelqu'un, mais en même temps, la mage lui faisant face lui semblait clairement digne de confiance...

Et rares étaient les fois où son instinct la poussait à croire en quelqu'un. Alors, elle avait choisit de l'écouter.

_________________
Lucina parle en #407CA4
Merci pour le vava Eilis hug

avatar
Pseudo : Arya ou Kath
Ft : Lucina
Localisation : Uxy
Messages : 34
Date d'inscription : 10/06/2018
✯ 1ère étoile ✯
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t188-lucina-voyageuse-du-temps-et-des-dimensions-aussi-manifestement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro] Sam 16 Juin 2018, 1:43 am
"Together, we ride !"Le plan est parfait. Le plan s'est déroulé sans accros. Enfin, plan. Peut-on vraiment parler de planification quand on fait les choses à son rythme, sans prêter attention à plus loin ? Et pourtant, le plan de la petite mage s'est déroulé à la perfection. Un peu trop même, scénariste, n'est-ce pas ?
Mais heureusement pour elle, cette supercherie n'a pas blessé son interlocutrice, qui en lâche même un petit sourire. Une bonne perdante visiblement, cette Lucina. Et au moins, le repas pourra se passer de façon correcte si elle ne part pas en se sentant offusquée de tout ce manège. Non vraiment, pour quelque chose fait dans l'inspiration du moment, c'est plutôt bien joué Utsuro.

Mais cette étape étant passée, la petite mage retire enfin son chapeau pour l'accrocher au dossier de sa chaise, remettre correctement ses cheveux en place, et ne rien dévoiler de surprenant sur sa tête. À part toute sa chevelure brune, une meilleure vue sur ses yeux rouges... Elle accepte sans vraiment y prêter attention le regard de Blucina sur sa personne. Elle n'a aucune gêne, et de toute façon... À sa façon de la scruter en retour, de détailler sa tenue, les blasons sur la tenue de la jeune femme en bleu, son oeil... C'est de bonne guerre. Elle peut bien accepter d'être étudiée à son tour.


Et croyez-le, croyez-le pas, se retrouver face à un repas rend n'importe qui bavard. Ou bien le fait de se retrouver au calme. Choisissez, mais elle est capable de parler, cette Lucina. Elle parle ! Des théories sur la considération d'Utsu vis-à-vis d'elle de ne pas l'avoir exposée au grand jour dans la rue, de sa proposition, et bien des aveux qui, fait plus tôt, n'auraient pas eu à alerter la mage dans la rue, mais aurait posé d'autres problèmes si révélé dans la foule...
Mais Utsuro est une adulte. Elle sait observer les gens, elle sait un minimum respecter les gens. Elle a même une image, pour le moment, de bonne personnes puisqu'elle n'a pas eu à tirer de boule de feu sur qui que ce soit ! Quel merveilleux exemple de personne respectable et fiable.

Cependant, quelques éléments ont attiré l'attention de la mage. Finir en pleine mer ? Un portail ? Finir repêchée en pleine mer ? Non, même pour elle, ce sont des choses qui la rendent incrédule. À quel moment cette Blucina a eu le temps de sécher ses vêtements ? Est-ce qu'en fait, cette jeune femme sent l'air marin en plus d'en avoir la couleur océan ?  Personne ne lui a rien demandé ou apprit quoi que ce soit sur ce monde ? Le pays se moque aussi éperdument de laisser une personne perdue et sans repère marcher dans les rues ?

"Oh." Dans une magnifique gestuelle ou le poing de la petite mage fini sur son autre main, en signe de compréhension de la situation. "Les gardes. Roger. Voilà pourquoi il semblait aussi stressé." Tout s'explique, pense la mage. Tout est lié. Pour Roger il y a plus que ça cependant. "Mais je déplore, cependant, le manque de considération à votre égard. Perdue, loin de votre foyer, sans repère et sans rien. Et sans auberge même pour vous loger." Elle ne dit que ce qu'elle pense sur le coup, mais elle a un ton quelque peu accusateur. Qui a prit en main la situation de cette personne pour la laisser ainsi devoir se débrouiller ? Tous les liens se font petit à petit. Et la mage a abattue son ultime carte, l'auberge, à ce moment précis. Avec un poil d'hostilité, peut-être, puisqu'on a laissé une personne sans le sou à elle-même. Impensable, inconscient et intolérable. Et c'est elle qui pense tout ça. Elle bon sang !

Mais cette histoire de portail l'a vraiment intéressée, la petite Utsu. Un portail. Qu'est-ce que c'est, véritablement ? Si ce n'est une chose que les mages s'évertuent à essayer de théoriser, de comprendre. Et il y en a un malheureusement perdu en pleine mer. Quel dommage.


Cependant, l'heure n'est pas à ces réflexions. La petite mage, les mains posées sur la table, s'incline face à cette étrangère venue d'ailleurs. "Au nom de mon pays, je m'excuse et espère que vous saurez pardonner cette indélicatesse dont vous avez fait l'objet." Tous ces cours de bienséance ont donc bien une utilité ! Son père aurait été si fier, en cet instant, de la voir se comporter avec dignité.

Puis, en se redressant, la voilà qui pose sa main sur celle de la Blucina pour la serrer doucement. "Je ne suis qu'une modeste aventurière, mais je tâcherai de vous aider autant que possible. Sachez qu'en ce monde, vous avez déjà réussi à vous faire une alliée, demoiselle Lucina." Un sourire se dessine sur le visage de la petite boule de feu. Un sourire aussi chaleureux que son regard. Elle peut compatir, faire preuve de sympathie pour cette personne. Mais plutôt que de montrer de la pitié, elle préfère lui montrer de l'affection. De la tendresse. Lui laisser au moins un peu de temps...

Mais l'estomac de la petite mage ne saurait rester plus en attente, l'odeur de cette viande grillée à la perfection attisant encore plus sa faim. Mais c'est avec un naturel bien déconcertant qu'elle récupère sa main et ses couverts, avec un petit rire. "Nous avons bien du temps. Mangeons, demoiselle Lucina. Un repas excellent est bien plus agréable en étant encore chaud et partagé !"
Mais même si son estomac peut se satisfaire de coups de fourchette, sa curiosité ne saura être étanchée qu'à coups de questions. La voilà repartie, dans un flux endiablé, laissant simplement les mots sortir aussi vite qu'ils apparaissent dans son esprit. "Mais parlez moi de vous. Je ne peux m'empêcher de remarquer cette marque à votre oeil. Vos vêtements. Votre magnifique épée. Votre accent. Et vous avez un certain air de noblesse en vous. Oh, seriez-vous également d'une famille noble ?" Enfin, des questions. Ou plus, des constatations infinies, alors qu'elle recherche tous les éléments qu'elle peut demander à cette jeune femme.
"Comment s'appelle votre pays d'origine ? Quelles croyances, comment fonctionne votre société... Ah, bien trop de questions à vouloir poser... Oh, n'hésitez pas à m'en poser également, demoiselle Lucina. Notre m... Pays." Dans l'excitation, de sa voix poussée par sa curiosité, elle a failli lancer une information capitale dans le restaurant. Bon rattrapage, mais une impression de déjà-vu ici non ? "A bien des choses pour plaire !" Et elle en a vue, du pays, la petite. Elle peut l'affirmer fièrement, avec un grand sourire, entre son déluge de questions et ses changements brusques de rythme.

Elle est intenable, face à cette jeune femme. Elle tente à sa façon de ne pas gaffer. Ou bien, elle est juste dans son élément, à tracer son chemin de façon la plus chaotique qui soit dans l'inconnue totale. Mais elle reste souriante, en relâchant quelques légers couinements à ce savoureux repas. Le pourboire est bien mérité, il semblerait.
© 2981 12289 0

_________________
~ Votre boule de feu vous est servie en #A91101 et avec amour ~

avatar
Pseudo : Utsuro
Ft : Utsuro
Messages : 144
Date d'inscription : 30/05/2018
✯ 1ère étoile ✯
En ligne
✯ 1ère étoile ✯
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t131-utsuro-explo-par-la-boule-de-feu-finish
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand on a plus de tête, il faut avoir des jambes... [PV Utsuro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» Quand l'amour frappe à la porte, il faut le laisser entrer [FE]
» Eloane, fée élémentaire
» Quand une tel créature te saute dessus, faut mieux ce laisser faire ;) - TERMINER
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : Reversion :: Uxynael :: Uxy :: Nirally-
Sauter vers: