De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: uxynael :: Nael :: Elsia
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Sam 15 Sep 2018, 11:21 pm
« Mais pourquoi ?
- Pour servir l'empire », était généralement la réponse que recevait Neryth lorsque les explications étaient fastidieuses, et pourtant, elle était tout à fait exacte.
Mais pourquoi la vie ?
Pour servir l'empire !
Neryth imagina son mentor, Etzel, lui répondre de la sorte à toutes ses questions, aussi incongrues fussent-elles et il eut un ricanement enfantin. Les paroles du maître lui revinrent alors qu'il arpentait l'un des innombrables couloirs de l'école de magie :

« Si tu croises un jour la famille impériale, fait toi tout petit, disparaît dans les ombres ! Mais si par malheur l'un d'eux pose son regard sur toi, baisse les yeux et agenouille-toi ! »

Quelle chance qu'il ne croisât jamais un seul seigneur de si haute naissance, lui, un roturier insignifiant ?
Aucune, pensa-t-il.
Au delà des boutades, il avait été néanmoins correctement éduqué concernant son souverain et la déférence qui lui était dû. Seul Soma était supérieur à l'empereur. Le garçon hocha la tête pour lui-même tandis-qu’il passait devant un vitrail aux ornements sophistiqués, témoignant du prestige des lieux.
Plus tôt dans la journée, le petit mage noir avait tendu la lettre de recommandation d'Etzel à quelque administrateur et les formalités d'inscriptions furent amorcées. Un domestique hésitant lui avait vaguement pointé une chambre du doigt, ne sachant pas trop quoi faire d'un enfant de douze ans, après quoi, il fut laissé seul. Neryth avait commencé son exploration dans l'espoir de trouver une chapelle ou une bibliothèque, en vain, mais avait grandement apprécié l'architecture du bâtiment et la beauté des jardins. Il finit par ne plus trop savoir où il se trouvait. En effet, l'école de magie d'Elsia était immense comparée à l'école religieuse de Somia. Abandonné, il s'arrêta devant un tableau représentant une glorieuse charge de cavalerie. Il soupira : sa quête allait-elle se finir aussi misérablement ? Il pensa à sa sœur. Non ! Il se frotta la tête. Il était temps de changer de tactique, peut-être trouverait-il une âme charitable pour lui venir en aide ? Justement, il aperçu enfin quelqu'un, un homme de noble apparence. Vite ! Il fallait saisir cette chance.

« M.... monsieur ? »
avatar
Pseudo : Neryth
Ft : Neryth
Localisation : Montagnes de Chugo, Nael
Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Ven 21 Sep 2018, 12:03 am

Tous ne sont pas perdus
Neryth
Alors c’est ça l’école de magie de la capitale impériale ?
Finalement, on dirait un bâtiment comme un autre, il est juste couvert de draperie inutile et autre objet clinquant. Je reconnais bien là la propension des mages à toujours ne faire de trop, ou plutôt, à toujours se penser au-dessus des autres. A croire que maitriser la magie donne accès à ce trait de personnalité, celui de regarder le ‘commun des mortels’ de haut. J’ai toujours détesté cette attitude de la part des êtres de magie. Comme si ouvrir un bouquin leur donnait le droit de se tenir au-dessus des lois ou de leur dirigeant ? Combien de fois n’ai-je pas entendu l’un de ces arrogants se vanter largement de leur contribution au sein de leur unité ? Ou de pouvoir déchainer des forces nettement supérieures à n’importe qui ? Ah ! Qu’on ne me fasse pas rire ! Des prétentieux, voilà ce que la plupart sont. Des prétentieux qui ne font que mollement profiter de ce que le hasard a bien voulu leur octroyer. Combien ? Combien de ces mages n’ai-je pas maté durant mon service militaire ? Combien ont voulu inscrire sur leur petit CV qu’il avait porté un coup au fils de l’Empereur incapable de déchainer des forces noires de Soma ? Trop. Beaucoup trop. Et tous se souviendront longtemps de la douloureuse entaille que ma hache leur a laissé. Alors oui, je n’aime pas les mages. Ils m’irritent la peau. C’est aussi pour cela que je n’ai jamais cru nécessaire de mettre les pieds dans cette école.
Mon arrivée, imprévue évidemment, fut un petit évènement en soi et je ne compte plus le nombre de ces professeurs qui ont voulu me vanter les merveilles de l’établissement. Un à un, je leur ai demandé de se taire, puis de me laisser. Je n’ai guère besoin d’aide pour me rendre compte de ces choses basiques. Je préfère faire le tour de l’établissement moi-même, passer dans les classes quand et si j’en ai envie au lieu d’écouter des discours stériles.

Était-ce vraiment nécessaire que je me déplace en personne ? Oui, malheureusement.

Officiellement, je suis à la recherche d’un vassal ou d’un lieutenant à poster au fort du Nord. Il est vrai que je pourrai disposer d’un mage dans mon entourage immédiat, mais je n’en ai pas l’utilité pour l’instant. En vérité, je viens en quête d’information. Tous, moi également, ont vu la soi-disant prouesse du bâtard impérial durant son épreuve finale. ‘ Béni par la magie de Soma’. J’en aurai entendu des conneries, mais je n’ai guère envie de passer à côté d’une occasion d’en apprendre un peu plus. La magie n’est pas mon fort, j’ai préféré parfaire mon entrainement constant que passer mon temps le nez dans des bouquin qui ne m’apportent rien.

Me voilà donc à errer dans les couloirs plus ennuyeux les uns que les autres, drapé dans un tissu riche qui me fait regretter mon armure à chaque pas. Un long soupire las s’échappe de mes lèvres. Peut-être devrai-je rentrer. Peut-être devrai-je changer de tactique pour obtenir mes informations. Peut-être que...
Oh. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Un... mini mage ? ‘Monsieur’ ? ça fait bien longtemps que quelqu’un m’a juste nommé ‘monsieur’. Généralement, on s’écrase à mon passage, et on me donne du ‘Grand Seigneur’ ou encore ‘Maitre Baal’. A croire que ce gamin a oublié d’apprendre ses leçons les plus basiques. Hmpf. Amusant. Très amusant. Un léger sourire en coin se dessine sur mes lèvres. Voyons ce que me veut ce petit et puis... j’aviserai. Cela m’arrive si peu de ne pas être reconnu que ça peut être intéressant... A condition qu’il ne me manque pas de respect, évidemment.

« Jeune homme. » Je lui sors mon plus doux sourire. Tiens, aurait-il perdu sa classe ou quelque chose ? Il me semble... un peu énervé ? Plutôt comme s’il cherchait quelque chose, ou quelqu’un « On dirait tu pourrais utiliser un brin d’aide... je me trompe ? »


Goyangi


_________________
J'ordonne en #ff0000
avatar
Pseudo : Sly
Ft : Baal
Localisation : Elsia
Messages : 87
Date d'inscription : 10/09/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t336-baal-the-one-and-only-crown-prince
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Dim 23 Sep 2018, 9:40 pm
L'inconnu fit face. Neryth cru lire la surprise sur son visage pendant une fraction de seconde avant de se retrouver saisit par sa prestance. Il était grand, beau et d'une élégance naturelle ; son vêtement traduisait un haut statut social et ses cheveux étaient d'un rouge vif. Cette couleur lui fit penser à Alba, la femme qu'il avait rencontré durant son visage. Peut-être sont-ils de la même famille ? se demanda-t-il.

« Jeune homme. »
Le mini mage s'inclina profondément, réalisant avoir omis les salutations les plus élémentaires :
« Bonjour, monsieur. »
Se redressant, il fut à nouveau étonné par l'apparence de son interlocuteur au sourire affable. En effet, celui-ci dégageait une présence comme il n'en avait jamais vu. Peut-être était-il un professeur éminent ou un archimage ?

« On dirait que tu pourrais utiliser un brin d’aide... je me trompe ?
- Non monsieur, en effet, c'est que, je me suis perdu... »

L'après-midi touchait à sa fin alors que le soleil pénétrait les vitraux de rayons transversaux, mettant en valeur les tapisseries de l'autre côté. Hormis un claquement de porte distant, ils étaient seuls dans ce couloir abandonné. Neryth ressentit une crainte instinctive, il leva ses yeux, éleva ses sourcilles et tînt son précieux tome devant lui. Il se réalisa à la merci du jeune homme, cependant, ce dernier affichait toujours un sourire rassurant. Ils étaient à Elsia, et Neryth, endoctriné comme il était, ne pouvait pas imaginer qu'une malveillance vienne d'autre part que d'Uxy. Il refoula son inquiétude.

« Je me nomme Neryth, je viens de Somia, je suis arrivé aujourd'hui et je cherchais une chapelle mais je me suis perdu et voilà que je ne retrouve plus le chemin de l'internat... »

À vrai dire, il aurait aimé qu'on lui dise clairement quoi faire. L'administrateur lui avait demandé de revenir le voir demain pour finaliser son inscription ou apprendre son refus et depuis, Neryth s'était aventuré seul dans l'école. Bien qu'ayant apprécié cette liberté et ce dépaysement, à cet instant, il désirait plus que tout de retrouver son camarade de chambré et son lit à l'école religieuse de Somia. Il tritura nerveusement sa minuscule tresse.
Néanmoins il était arrivé jusque là seul et entendait au fond de lui une voix familière qui lui disait : En avant !
avatar
Pseudo : Neryth
Ft : Neryth
Localisation : Montagnes de Chugo, Nael
Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Mer 26 Sep 2018, 8:34 pm

Tous ne sont pas perdus
Neryth
Je n’aime pas cet endroit. Je cache ma crispation et mon énervement. En raison de mon statut et de mon rôle en sein de l’Empire, je ne peux me permettre de me mettre cette institution à dos. L’école de magie est un point clef de notre armée, même si cela me coute de l’admettre, et refuser son soutien serait une erreur pour mon règne à venir. Mais, en réalité, je n’aime pas cet endroit. Ce couloir où luit une lumière descendante et oblique, une lueur qui caresse tous ces meubles et ornements hors de prix, ne fait que me rappeler cet orgueil détestable. Les tapisseries, le décor, ce bâtiment qui tentent de faire de l’ombre au palais Impérial, tout me le rappelle désagréablement. Je peux les entendre, juste en le devinant. Je peux les entendre murmurer dans mon dos, ces foutus archimages. De ces questions que l’on pose lorsque l’on colporte des cancans. ‘Pourquoi est-il ici ?’ ‘Je pensais qu’il ne s’intéressait pas à la magie’ ‘Tu ne sais pas ? Il est juste incapable d’y faire appel, voilà tout !

Je n’aime pas cet endroit, et pourtant, j’y suis encore. Le pourquoi me traverse et la réponse se trouve en un visage détesté. Tch. Ai-je bien fait d’y mettre les pieds ? Peut-être, oui. Ne fusse que pour montrer et assoir mon autorité. Qu’ai-je tiré de cette journée ? Pour l’instant, rien. Si ce n’est de longues heures perdues. Rien, et la seule chose un tant soit peu intéressante et amusante prend la forme d’un mage minuscule. Un enfant. Un enfant qui ignore qui je suis, mais qui est tellement impressionné par ma stature qu’il en serre fort son grimoire. Il peut me craindre. Avant même sa première incantation, je pourrai le trancher en deux. Je ne le ferai pas, j’attends juste de savoir ce qu’il me veut. Même sans savoir tout de mon rang, je sens une certaine forme de respect dans ses mots.

Peut-être... Peut-être est-elle là, la réponse ? Hm. Une idée germe dans mon esprit, voyons si je parviens à la tester. Un test qui me sera certainement utile lorsque je montrai sur le trône impérial.

Alors mon petit trouble-fête est perdu ? Dire qu’en plus d’être un mage, il vient de Somia, soit le plus grand établissement de lavage de cerveau de tout l’Empire. Oh, je respecte Soma, évidemment. Je le respecte pour ce qu’il est, pour ce qu’il a fait, pour les bienfaits qu’il pourrait apporter à l’Empire. Mais je ne souhaite guère qu’il revienne pour déclencher un nouvel affrontement avec Kila. Je sais que certains extrémistes ne cherchent que ça, et peu leur importe l’avenir de l’Empire. Ce petit combine réellement deux points qui me semblent problématiques pour l’avenir du pays : l’orgueil des mages et le fanatisme de Somia.

Sauf qu’il n’en présente pas encore les ‘symptômes’. Intéressant.

Gardons le sourire, tachons d’en savoir plus. Du moment qu’il ne sait pas qui je suis, je pourrai le questionner. Les gens ont tendance à s’écraser devant moi quand ils savent. Toujours avenant, du moins en apparence, je m’abaisse à son niveau. Mon sourire s’élargit alors, et prend presque la forme d’un rire.

« Tu peux garder un secret pour moi, Neryth de Somia ? » Je place mon index face à ce sourire de façade que je maitrise si bien. « En réalité, c’est la première fois que je viens ici, et il semblerait que je me sois également perdu ! »

Ce qui est faux. Je sais parfaitement où je suis, et où se situe son internat. Ou même où se situe n’importe quoi à Elsia. Mais ce serait trop facile de lui donner la réponse tout de suite, non ? Ma main s’abaisse alors et je lui propose de la saisir.

« Si nous cherchions ensemble ton internat ? J’excuserai ton retard auprès du surveillant et en échange, je te demande juste de me faire la conversation. Plutôt honnête, non ? »

Goyangi


_________________
J'ordonne en #ff0000
avatar
Pseudo : Sly
Ft : Baal
Localisation : Elsia
Messages : 87
Date d'inscription : 10/09/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t336-baal-the-one-and-only-crown-prince
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Jeu 27 Sep 2018, 12:33 pm
L'inconnu, souriant, s'agenouilla devant Neryth de manière à ce que leurs têtes soit au même niveau. Le mini-mage fit un pas en avant et lui rendit son sourire. Bien qu'impressionnant, l'inconnu était bienveillant ; s'il s'agissait d'une façade, l'enfant n'y vit que du feu.

« Tu peux garder un secret pour moi, Neryth de Somia ?
- Hmm, oui bien sûr ! »
- En réalité, c’est la première fois que je viens ici, et il semblerait que je me sois également perdu !
- Ah. »
Pendant une seconde, la face de Neryth se figea en une grimace décontenancée, avant de forcer un sourire d'embarras.
L'homme ne pouvait donc pas être un professeur ou un habitué de l'université. Peut-être était-il aussi un nouveau ? Non, il n'en avait pas l'air. Peut-être était-il simplement un noble égaré, mais ces cheveux rouges, cette majesté... Non, non, impossible !

« Peut-être qu'a deux nous pourrons retrouver notre chemin ! » proposa-t-il avec un rire enfantin.
L'homme lui tendit la main. Stupidement, Neryth se demanda un instant s'il devait répondre par un baise-main protocolaire.

« Si nous cherchions ensemble ton internat ? J’excuserai ton retard auprès du surveillant et en échange, je te demande juste de me faire la conversation. Plutôt honnête, non ? »

Comme tous les garçons de son âge, Neryth souhaitait faire ses preuves ; tenir la main d'un adulte le renvoyait à son immaturité et lui semblait puéril. Toutefois, il lui sembla malpolis de léser ainsi son interlocuteur. S'il avait d'avantage confiance en lui, peut-être aurait-il serré cette main comme pour sceller un accord -non sans une once de provocation-, mais cette idée ne l'atteint pas. De surcroît la proposition que lui faisait l'inconnu lui sembla raisonnable. Il avança une petite main résignée.

« D'accord ! Mais j'aimerais trouver une chapelle avant de retourner à l'internat, savez-vous si l'école en dispose ? »

Le voyage l'avait contraint à négliger ses devoirs spirituels et il se sentait un peu coupable. La prière faisait partie de sa routine, mais Neryth n'avait pas l'intention de forcer son interlocuteur à assister à sa liturgie, c'est pourquoi il désirait surtout localiser un lieu de culte pour pouvoir y retourner ultérieurement.

Une minute plus tard, il prit la parole, après tout, l'homme lui avait demandé de faire la conversation :
« Qui êtes-vous ? »

_________________
avatar
Pseudo : Neryth
Ft : Neryth
Localisation : Montagnes de Chugo, Nael
Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Dim 30 Sep 2018, 12:36 am

Tous ne sont pas perdus
Neryth
Il n’aime pas ça. Pas l’idée de m’accompagner ou de retourner à son internat. Non, ce n’est pas ça que je vois. Quand son regard oblique un instant sur ma main, je pense comprendre ce qu’il n’aime pas. L’idée de prendre ma main, tout simplement. Malgré sa petite taille, cette candeur que je lui imagine, il n’aime pas cette idée de devoir me tenir la main. Est-il plus âgé que ce que je pensais ? Peut-être. Je ne suis pas exactement très doué pour deviner l’âge des personnes qui m’entoure. Oui, malgré mon intuition, c’est quelque chose qui m’échappe toujours. Certainement le fait que je n’ai jamais grandi avec quelqu’un de mon âge, ou même approchant mon âge. Certainement parce qu’on l’on me croit toujours plus âgé que je ne le suis réellement. Certainement parce que, même moi, je me sens plus âgé que je ne le suis réellement. Je... n’y avais pas vraiment réfléchi avant de la lui tendre. J’ai juste pensé que ce serait pour lui une certaine forme de réconfort ? N’est-ce pas ce que les enfants font ? Rechercher la compagnie d’un adulte responsable quand ils sont perdus ? Hm, oui, je le pense. Et c’est sans doute pour cela que Neryth est venu me trouver.

Mais je ne dois pas oublier qu’il est un petit mage de Somia, envoyé en un internat bien loin de l’école religieuse.

Peut-être est-il plus âgé que ce que je pensais, ou peut-être est-il juste plus débrouillard.

Qu’importe. Qu’importe ! Puisque même si cela ne lui plait guère, il ne refuse ni mon offre, ni que je saisisse ses doigts. À un mage endoctriné de son âge, ma stature seule est nécessaire à imposer mes choix. Intéressant.
Pourquoi ne suis-je pas surpris ? L’heure avance, le soleil décline. L’heure de la prière est proche. Il a le culte de Soma dans le sang, ou n’est-ce qu’une habitude comme une autre ? L’école religieuse est parfois si opaque avec ses enseignements. Je me demande quelle sorte de prière on lui a appris. Sa petite -mais pas si petite que ça- main dans la mienne, je me relève. Pas un instant, je lâche mon sourire avenant. J’en ai tellement l’habitude.

« Oui ! Il me semble avoir croisé une chapelle un peu plus loin. » Un premier pas dans la bonne direction, et je termine mon propos. « Tous les bâtiments importants d’Elsia possèdent une chapelle en l’honneur de Soma. Mais, je ne t’apprends rien. »

Ou peut-être que si, mais peu m’importe. Si je me souviens bien -et je me souviens bien-, la chapelle est dans l’aile est du bâtiment. Ça ne devrait pas être trop difficile de la trouver, ni prendre trop de temps pour s’y rendre. Comme promis, en chemin, mon petit compagnon s’ose à prendre la parole. Alors... il ne sait vraiment pas ? C’en serait presque mignon.

« Oh, c’est vrai, j’ai oublié de me présenter... » Dois-je briser tout de suite sa candeur ? Voyons s’il la brise tout seul. « Je suis Baal, noble de l’Empire en simple quête d’informations. D’où ma présence ici. »

Je me demande s’il va faire le rapprochement ou non. En un sens, je n’espère pas. Mais j’aurai dû lui mentir sur mon nom si j’avais voulu être certain qu’il ne découvre pas qui je suis... Peu importe. Je n’aime guère travestir mon nom, celui que Mère m’a donné.

« Et toi ? Pourquoi Somia envoie un de ses élèves étudier à la capitale ? Leur éducation est pourtant très complète de ce que j’en sais... »

Sous nos pas défilent une tapisserie d’une autre couleur, signe du changement d’aile. On approche de la chapelle.

Goyangi


_________________
J'ordonne en #ff0000
avatar
Pseudo : Sly
Ft : Baal
Localisation : Elsia
Messages : 87
Date d'inscription : 10/09/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t336-baal-the-one-and-only-crown-prince
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Dim 30 Sep 2018, 4:47 pm
« Je suis Baal, noble de l’Empire en simple quête d’informations. D’où ma présence ici. »

Les sueurs froides étaient visibles sur son front.
Baal ?

Neryth avait lâché prise, laissant le prince de Nael le dépasser.
« B... Baal ? » balbutia le mini-mage, comme incertain d'avoir bien entendu.
Sa mâchoire était tombée et une goutte de sueur roula sur sa tempe.
Baal ?!
Comme un diablotin fantasmagorique, une version miniature de son mentor, Etzel, parla dans son esprit :
« Mais oui ! Baal ! »
En vain. L'enfant était paralysé ; sa déconfiture, totale.

Des années plus tôt, son père les avait instruit sa sœur et lui sur leurs souverains. Comme pour toute famille bourgeoise désireuse de s'élever socialement, la connaissance de la haute noblesse et de l'étiquette était primordiale.
Indistinct dans la foule, la famille impériale défilant au milieu d'eux avec une garde prétorienne, voilà comment Neryth s'imaginait son premier contact avec ses souverains. Il aurait grimpé dans un arbre pour voir le cortège impérial et se serait émerveillé sur sa splendeur. Dans le meilleur des cas, il aurait vu un visage princier dans la distance et s'en serait estimé heureux.

Mais là...
Il était seul avec le prince. Était-ce vraiment lui ? Oui. Neryth le reconnu enfin, chassant son dernier doute. Il avait entendu sa voix, il lui avait même adressé la parole avec une disconvenance impardonnable. Pire ! Un contact physique ! Sa main sale de roturier avait touché ses doigts impériaux. Devait-il s'excuser ?

« Je... »
Non ! La faute était trop grave, il se sentait déshonorée, indigne, coupable ! Mieux valait être foudroyé sur place immédiatement. Oui, la honte était telle qu'il préféra s'évaporer.
Disparaît dans les ombres ! Il comprit enfin ce conseil incongru.
Mais c'était trop tard. Il était face à son altesse impériale Baal, prince de Nael, et il était seul. La fuite serait pire encore. Il fallait faire face. Comme il avait fait face aux ténèbres, comme il avait fait face aux malfrats quelques jours plus tôt, sur la route depuis Somia.

En avant !

Il posa le genoux droit au sol et baissa la tête :
« Votre altesse. »
avatar
Pseudo : Neryth
Ft : Neryth
Localisation : Montagnes de Chugo, Nael
Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Mar 02 Oct 2018, 1:33 pm

Tous ne sont pas perdus
Neryth
Tiens, on dirait que mon nouvel ami vient de réaliser quelque chose. Quelque chose de très important. Tellement important qu’il s’en stoppe brusquement, me laissant même parler dans le vide et avancer de quelques pas sans lui. Rude, ce n’est pas très gentil d’ignorer les adultes quand ils parlent, non ? Oui, c’est terriblement impoli. Il devrait le savoir, s’il a été à la prestigieuse école de Somia... Je me demande bien ce qui le perturbe à ce point, tiens. Comme si je ne le savais pas déjà... ! ça ne peut être qu’une seule et unique chose, une seule et unique réalisation. Ça ne peut être que sa candeur ignorante qui vient de se briser et de voler en éclat. Quoi d’autre ? Qu’est-ce qui peut plus choquer un enfant de cet âge que de comprendre qu’il a en face de lui une des figures les plus puissante de l’Empire ? Encore plus s’il vient des provinces et non de la capitale. Il y a certains coins de l’Empire pour qui la famille impériale n’est qu’un concept flou et trop éloigné d’eux pour qu’ils ne puissent de fusse que rêver de les voir un jour. Es-tu de ces provinces, mon petit mage ?

Je me retourne enfin, pour profiter du spectacle que j’ai provoqué. Il est... complètement paniqué. Oh oui, complètement paniqué. Je me demande même s’il ne va pas se mettre à pleurer ou à s’enfuir, tiens. Oui, c’est déjà arrivé. Je n’ai jamais lever la main sur le moindre enfant, mais ma réputation de prince dur et autoritaire a tendance à me précéder partout où je vais. J’inspire plus souvent la crainte que l’amour, parfois même un mélange étrange des deux. Qu’importe, du moment que l’on me respecte, moi et mon titre.  

Ah ! C’est terrible ! J’ai envie de rire ! Terriblement envie de rire ! J’ai envie d’éclater ce sourire affable en une grimace hilare !

C’est plus fort que moi, il faut que je me contrôle. J’adore déclencher ce genre de réaction chez les gens. Il faut tenir, je ne dois pas rire, je ne dois pas en rire. Plus tard, peut-être, mais il reste un sujet de l’Empire. Un petit sujet de l’Empire mais sait-on jamais. S’il parvient à se distinguer en tant que mage, il est possible que je le retrouve rapidement au sein de mon armée. Et à ce moment-là, je devrai compter sur lui, et ne pas craindre sa fierté blessée. Difficilement, quitte à me labourer les joues de l’intérieur, je parviens à ne pas trop tordre mon image impassible, vaguement souriant.

Et le voilà un genou à terre, à enfin me rendre mon titre. Un peu comme tous les autres qui me rencontrent. Je parie qu’il planifie déjà de trouver quelqu’un d’autre pour le ramener pour ne pas... comment disent-ils encore... Ah oui ! Perdre mon temps. Sauf que mon temps, je le passe encore comme j’en ai envie. Que faire ? L’enfoncer ou le relever ? Il est jeune, encore malléable, il n’a pas encore mérité mon courroux en quoique ce soit, juste une légère remarque fera l’affaire. A lui de l’interpréter comme il le veut.

« Voilà des lustres qu’on ne m’avait pas reconnu au sein de la capitale Impériale. » Il suffit toujours d’y mettre le ton et la forme, pour qu’une simple phrase résonne et fasse battre le cœur. On appelle ça ‘autorité’ et j’en ai toujours été pourvu naturellement. « C’est... plutôt amusant, ou devrai-je plutôt me sentir insulté ? »

Je m’approche alors et m’accroupis devant lui. Je relève délicatement son visage. Je veux qu’il me regarde. C’est trop facile de vouloir fuir mon regard. Il veut assumer ? Qu’il le fasse jusqu’au bout. De nouveau, je lui souris, même si je doute de paraitre encore sympathique à ses yeux.

« Alors, Neryth de Somia, dois-je me sentir insulté de ton affront ? »

Goyangi


_________________
J'ordonne en #ff0000
avatar
Pseudo : Sly
Ft : Baal
Localisation : Elsia
Messages : 87
Date d'inscription : 10/09/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t336-baal-the-one-and-only-crown-prince
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Mar 02 Oct 2018, 5:39 pm
« Il y a Zero et il y a... le méchant. »
C'est ainsi que sa soeur avait qualifié le prince, la dernière fois que Neryth l'avait vu. Des deux frères, Neryth était donc tombé sur le « méchant ».

Tête baissée, il appréhendait la suite. Par la pensée, il formula une rapide prière à Soma et toucha son pendentif du bout du doigt, au travers de son gilet.

« Voilà des lustres qu’on ne m’avait pas reconnu au sein de la capitale Impériale », dit le prince.

Cette phrase traversa l'enfant comme une pointe de glace certifiant son échec. Il avait failli de reconnaître son souverain et pour lui, cela était faillir devant toute la nation. Il resta prostré pour cacher ses yeux humidifiés.

« C’est... plutôt amusant, ou devrai-je plutôt me sentir insulté ? »

Neryth sentit sa gorge se nouer. Il imaginait déjà les ouvrier construire la potence qui servirait à sa pendaison. Il avait envie de pleurer. Il rassembla ce qui lui resta de fortitude pour retenir ses larmes. Chialer devant son prince aurait été une disgrâce à laquelle la mort lui était préférable. Il sentit des doigts lui relever le menton. Il se mordit la lèvre comme pour s'empêcher de perdre conscience. Baal pût voir des yeux froncés vibrant d'émotion et une tâche rouge se former sous la dent de l'enfant.
Toute réponse lui paraissait insolente, mais ne rien dire lui paraissait tout aussi irrespectueux : son prince lui avait posé une question. Neryth ne trouva pas d'issue. Cependant, il sentit autre chose se former dans son cœur. Il avait atteint le fond de son être, et comme un livre tombé d'une table, il ne pouvait pas tomber plus bas. Il sentit une sorte de stabilité dans sa détresse sur laquelle il pût à nouveau marcher.
Il plissa son regard, retrouvant une forme de tranquillité mystérieuse, et regarda Baal dans les yeux. Il sentit une liberté étrange, la même que celle de l'aventurier qui se tient debout au bord du précipice, ou du guerrier qui sait sa mort inévitable. Mais il était toujours vivant et son altesse ne lui avait fait aucun mal.
Peut-être cette force nouvelle lui venait-elle de quelqu'un d'autre.

« Alors, Neryth de Somia, dois-je me sentir insulté de ton affront ?
- Une telle décision ne m'appartient pas, votre altesse. »

Il resta immobile.
avatar
Pseudo : Neryth
Ft : Neryth
Localisation : Montagnes de Chugo, Nael
Messages : 24
Date d'inscription : 30/08/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal Lun 08 Oct 2018, 11:58 pm

Tous ne sont pas perdus
Neryth
Je n’ai pas exactement une bonne réputation au sein de la population. C’est même tout le contraire. C’est un peu une tradition dans la famille Impériale Naelite, nous préférons être craint du peuple, plutôt qu’être aimé. Père est d’ailleurs reconnu pour sa sévérité, sa dureté. On ne le dit pas bon, on le dit intransigeant. On ne le dit pas magnanime, on le dit fort. Tout le contraire de cette parodie de royauté Uxyienne. On peut dire que j’ai souhaité suivre les traces de ma lignée. Malgré mon jeune âge, la plèbe me craint, tout autant que les patriciens d’ailleurs. On craint ma colère, on craint mes réactions, on craint de me froisser, on craint même de m‘approcher. Je suis autoritaire, intransigeant et tout ça, grâce aux bons soins de Mère qui a su m’élever comme le futur Empereur que je suis. Pourtant... pourtant je n’ai en tête que les intérêts de ma nation. Rien d’autre. Cette position, je l’ai reçue de naissance, mais ce titre, je le mérite plus que largement. Je me fiche bien d’être aimé ou haï, je serai le plus grand Empereur qu’Uxynael n’a jamais connu. Pas celui que l’on désire, mais celui dont on a besoin. Rien d’autre.

A vrai dire, être craint ou même parfois détesté m’amuse profondément. Comme il est difficile de feindre la détestation, ou la peur, je sais aisément à quoi m’attendre des gens. Si je le souhaite, quand je le souhaite, je peux être me faire aimer. Au moins un minimum. Je pars souvent de si bas dans l’esprits des gens que je rencontre que la moindre attention de ma part les surprend. Ils se sentent honorés, chanceux... et ils le sont.

Aujourd’hui ne fera pas exception. N’est-ce pas mon but après tout ?
Très franchement, je m’attendais presque à ce que ce petit mage fonde en larme. Une attitude déplorable pour qui souhaite servir l’Empire, ou même Soma. Il est parfois difficile de supporter la pression, je suppose... et c’est aussi ce que je voulais tester sur lui. Il ne se dérobe pas à mes mots, ni à mon regard. Oh que non... il fait face, comme un vrai Naelite, alors même que j’ai l’autorité pour détruire sa vie d’un claquement de doigt. Mais il fait face, et se fait violence... sans en devenir complètement stupide. Combien n’aurai pas répliquer de manière acerbe à mes mots ? Prenant mes paroles comme un défi qui se doit d’être relevé ? Mais... non. Ce n’en est pas un. Je n’ai pas pour passion de me battre avec tous les enfants que je croise, loin de là.
Il sait sa place. Il connait sa faute. Il n’a guère été imprégné par l’arrogance de ces murs. Hm, j’aime assez. J’aime quand les gens savent rester à leur place lorsqu’il est nécessaire. Il est encore un peu jeune, et c’est dommage, mais je pense garder un œil sur lui et son développement à l’avenir. Malgré tout, j’ai bien besoin de mages dans mon armée. De préférence docile. Soit. C’est décidé.
A son regard qui s’embue de larmes honteuses, à ses mots si justes, je lui offre un sourire et lâche ce visage juvénile.

« Bonne réponse. Je suis bien le seul à décider de ce qui me déplait. » Contrairement à la scène, je ne souhaite pas le terrifier, mais bien m’assurer de sa potentielle loyauté. Je me relève alors, et l’invite à faire de même. « Un mage Naelite ne courbe pas l’échine plus que nécessaire. Relève-toi. »

Et comme la première fois, je cherche à garder ce visage rassurant, le plus avenant possible. Il est donc temps que je me montre... sympathique ? Sans dévoiler ce que je suis, cela sera comme lorsque je suis avec Myo, je suppose. Enfin, sans l’être réellement. Mon vassal est tellement plus doué que moi quand il s’agit de se montrer avenant... il faut dire qu’il l’est naturellement, lui. Pas question de l’imiter, j’en mourrai de honte instantanément.

« Contrairement à ce que l’on pense de moi, je ne suis pas un monstre... Il est cependant important que l’on me respecte, n’es-tu pas d’accord avec ça ? » Je pense que n’importe qui serait d’accord avec ça. C’est à ces mots que la cloche de la chapelle résonne dans le couloir, signe de ralliement pour la prière du soir. Je ne suis pas particulièrement pieux, mais je peux faire une exception. « Ne faisons pas attendre Soma, je pense que son courroux est bien pire que le mien ! »

Un rire léger s’échappe de mes lèvres. Il est vrai que la perspective de lui déplaire n’est pas très attrayante en soi... mais je sais qu’il n’a pas forcément besoin de constantes prières pour être apaisé. Il n’est pas Kila. Le déroulement de ma vie conforme à ses attentes doit être beaucoup plus gratifiant pour lui.

Goyangi


_________________
J'ordonne en #ff0000
avatar
Pseudo : Sly
Ft : Baal
Localisation : Elsia
Messages : 87
Date d'inscription : 10/09/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t336-baal-the-one-and-only-crown-prince
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
De Ceux qui Errent, Tous ne Sont pas Perdus | avec Baal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Niriel Lúinwë • Tout ceux qui errent ne sont pas perdus •
» ❧ Les races
» "Tous ceux qui errent ne sont pas perdus" - LIBRE
» Tous ceux qui errent ne sont pas perdus ~ Ethan
» Niriel Lúinwë • Tout ceux qui errent ne sont pas perdus •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : Reversion :: uxynael :: Nael :: Elsia-
Sauter vers: