the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: uxynael :: Nael :: Elsia
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Sam 30 Juin 2018, 7:14 pm



the night have some kind of power
ft. roan

you and i, it's so wonderful, i can't believe it, but it's true. you're here, with me tonight.



Tu sentis une petite vague de soulagement te prendre losqu'il n'insista pas pour t'entraîner à l'épée. Tu n'en étais absolument pas capable, malgré les semaines passées sur ce service militaire. Tu n'étais pas fait pour les situations physiques, tu savais user de ton intelligence plus que de tes bras, et c'était apparemment, ce qui te faisait défaut. Puis tu le remercias. Sur le moment, c'était parce qu'il était là, à t'aider, mine de rien. Mais en y réfléchissant, il pourrait y avoir une multitude de raisons, de possibilités derrière ce simple mot "merci". Il te remercia à son tour, et tu lui souris davantage. Il était difficile de voir sur ton visage un trait décontracté, ou même un minimum apaisé, et pourtant, Roan avait cet effet. D'oublier le reste, de ne pas prendre en compte, l'espace de quelques minutes, le statut et les responsabilités qui s'ensuivaient. Cette étincelle te faisait vibrer, celle apparut dans tes yeux à l'instant, il y avait ce petit jardin qui donnait une vue exceptionnelle sur le ciel et les astres. Tu avais envie de le partager, même s'il s'agissait de ton endroit à toi, d'un petit coin que tu ne voulais pas fouler par d'autres personnes que toi. Pourtant, en guise de reconnaissance, ou simplement parce que cette personne t'inspirait confiance, tu avais envie de l'emmener. De lui montrer autre chose que le château dans l'état. C'était une image un peu représentative de l'empire, mais tu ne l'aimais pas beaucoup. Pour beaucoup de raisons également, mais parce qu'il enfermait précieusement ton histoire, ton vécu.

Tu te levas avec entrain, presque piétinant sur place tant la joie s'insufflait en toi. Tu retournais dans les années de jeunesse dont tu avais été privées, mais celles-ci étaient belles et éclairées. Bientôt par les étoiles. Tu tendis ton doigt vers une des voûtes de la pièce. « Il faut passer par là ! J'espère que vous êtes agile Roan ! » Un petit rire doucement moqueur et tu étais déjà en train d'escalader le mur pour aller à l'extérieur. Il n'y avait même pas un mètre entre le bord et le sol mais tu pris tout de même la peine de faire attention. Ce serait dommage de te casser une cheville, aussi bêtement surtout. Tu avanças de quelques pas avant de te cacher derrière un coin de mur et de faire un signe à Roan qu'il ne devait pas faire de bruits. « Si les gardes nous voient ... Je vais devoir rentrer dans mes quartiers ... » Tu baissas les yeux, tu n'étais pas sûr qu'il te suive après tout. Mais il ne risquait pas grand chose à te suivre, à part sans doute, manger un bout de son sommeil pour être en ta compagnie.
Code by Koschtiel

_________________

IN MY BLOOD
avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 815
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 01 Juil 2018, 12:23 pm


the night have some kind of power


feat. zero

Une petite promenade…Cela faisait bien longtemps qu’on ne lui en avait pas proposé. Depuis la trahison, depuis que sa vie avant basculé vers quelque chose dont il n’avait plus aucune maitrise. Depuis que Roxanne était partie, depuis qu’elle n’existait plus.  Et, quelque part, cela lui fit chaud au cœur. Il caressa doucement l’idée qu’il pourrait peut-être, un jour, retrouver une vie un tant soit peu normale. Mais les illusions font parfois plus mal que la réalité elle-même et il ne préfère pas s’avancer trop. Il ne préfère pas commencer à réfléchir à une vie meilleure. Si elle vient un jour, alors, il la savourera. Mais rêver de ce qui ne viendra peut-être jamais est une inutile souffrance que l’on s’inflige à soi-même. Il ne le sait que trop bien, il l’a vécu. Il a cru en cette personne qui s’est joué de lui. Et, en un instant, tout ce qu’il avait a disparu. Il essaye de ne plus penser à eux. Mais ils sont ancrés en lui et leurs visages, et les souvenirs qu’il a avec eux refont régulièrement surface. Toute sa vie, il pensera à eux. Et à cette souffrance lorsqu’il les a perdus.

Il voit des étincelles dans les yeux de l’héritier, qui se lève avec entrain et dans une joie non dissimulée. Et Roan souris, malgré la blessure ouverte. Cette attitude lui fait tellement penser à celle de sa meilleure amie disparue -morte ?- que cela en est déroutant. « Il faut passer par là ! J'espère que vous êtes agile Roan ! » lui dit-il en lui ouvrant la voie. Fort heureusement pour Roan, si la force lui fait défaut, l’agilité beaucoup moins . Alors, sous les rires de Zero, il prend sa suite et escalade le mur, ne laissant pas de trop grands écarts se creuser entre eux. Ce n’était pas parce que ce mur n’était pas très haut qu’il ne fallait pas prendre ses précautions -les erreurs les plus bêtes et les plus élémentaires sont parfois celles qui sont le plus fatal. Et il serait difficile de faire discrètement le trajet en sens inverse pour retourner dans ses quartiers furtivement s’il était blessé.

Il hoche la tête, signifiant à son acolyte qu’il a bien compris le message, et le rejoins silencieusement dans sa cachette, derrière le petit mur. « Si les gardes nous voient ... Je vais devoir rentrer dans mes quartiers ... » Lui dit-il en baissant les yeux. A dire vrai, il n’était pas sûr de savoir quelle sanction lui serait réservée à lui, pauvre petit soldat qui n’était encore rien ni personne. Mais dans le fond, cela avait peu d’importance. Voilà bien longtemps qu’il ne s’était pas senti aussi bien -aussi à l’aise avec quelqu’un. « Il ne me semble pas que ce soit l’heure de leur ronde. » Murmure-t-il en haussant les épaules. Un des avantages à s’entrainer toutes les nuits, c’était qu’il commençait à connaitre les petites habitudes des gardes. Ils n’étaient probablement pas censés être si réguliers, mais pourtant ils l’étaient. Sans doute parce qu’ils se disaient que personne n’en saurait jamais rien. « C’est par là ? » demanda-t-il en désignant la direction qui lui semblait la plus logique. Ce n’est qu’après sa confirmation qu’il pris les devants de la marche. « Si je suis vu, vous aurez encore le temps de vous cacher. » lâcha-t-il, espiègle.


_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2018
TRICK OR TREAT
TRICK OR TREAT
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 08 Juil 2018, 1:42 pm


the night have some kind of power


feat. roan

Ta joie augmenta bien plus lorsque Roan te suivit. Tu ne savais pas s'il le faisait par obligation à cause de ton rang, ou par simple envie. Tu voulais penser à la deuxième option, qui te semblait plus positive, et plus logique. Tu n'avais jamais forcé personne à faire des sorties nocturnes, surtout dans ce genre de conditions. Il faisait nuit, peut-être que l'on te cherchait, que l'on se demandait où tu étais, si seulement, quelqu'un avait remarqué le désert de ta chambre, ton absence dans ton lit. Tu tentais à chaque fois d'être plus malin, et jusque-là ça avait plutôt bien fonctionné, mais tu ne relâchais jamais ta prudence. Tu avais le droit et le devoir de devenir quelqu'un de fort, alors tu te disais que personne ne pourrait te blâmer pour tes efforts. Bien que le sommeil soit relativement important, tu le savais bien. Cependant, en examinant correctement ton passé, tu relativisais, toutes ces nuits de torture passées dans les sous-sols du chateau en compagnie d'un mage scientifique et de l'épouse de l'empereur, ton père, t'avait permi de survivre sans manger ni boire ni dormir pendant au moins trois jours. Ce qui était plutôt remarquable. Peut-être que ta magie y était pour quelque chose, peut-être que tu ne pouvais, en quelque sorte, pas mourir d'une aussi bête façon. La mort la plus plausible en cet instant, c'était d'être consummé par ton sang démoniaque. Tu ne voyais pas d'autres façons de disparaître. Et le jour où cela arrivera, tu ne manqueras à personne. La tristesse s'empara de toi, passant au dessus de la joie que tu avais ressenti de par les actions de ton nouvel ami d'un soir.

Une fois au sol, à l'extérieur des murs de pierre du chateau, tu calas ton épaule contre le mur afin d'observer en silence les alentours. Tu avais appris à ne pas dépendre entièrement des tours de ronde. Puisque ce n'était pas la première fois que tu disparaissais de ta chambre, et que l'on venait te sermonner pour n'avoir prévenu personne. Quelque part, c'était sans doute de l'inquiétude, mais plutôt du fait que les soldats, les gardes, le personnel, risquait gros si jamais tu venais à te volatiliser alors que tu es sous leur responsabilité. Un petit soupir, et un regard vers Roan pour lui expliquer la situation. Une nouvelle lueur d'espoir surgit dans ton oeil gris en fixant ton interlocuteur. Il était partant pour te suivre, et avait lui aussi l'habitude d'être dehors, de s'entraîner et d'esquiver les rondes. Seulement, là, c'était différent, parce que tu étais avec lui et tu ne voulais pas qu'il prenne à ta place ton immaturité. Tu hochas la tête après sa question, suivant son doigt de ton regard surpris, comme si vous étiez déjà sur la même longueur d'ondes.

Alors que ton compagnon commença à avancer, tu lui retins le bras afin de le faire s'abaisser derrière un amas de buissons taillés avec précision. Tu mimas un "chut" avec ton doigt devant ta bouche. Tu fixas avec sérieux la direction du bruit que tu avais entendu, attendant patiemment et avec sérieux quelque chose qui ne venait pas. Tu étais sûr d'avoir entendu un semblant de pas, un caillou projeté par les pieds précipités d'un homme cherchant dans une direction inconnue. Tu étais certain qu'on te cherchait à présent. Tu pinças nerveusement tes lèvres. Peut-être que ce n'était pas une bonne idée d'emmener Roan avec toi. Pourtant, tu pouvais tout à fait gérer cette situation, avec calme, et une respiration régulière, tu ne pouvais pas perdre le contrôle. « Ils vont arriver ... » Tu tentais de réfléchir à toute vitesse, mais l'anxiété gagnait un peu plus de terrain. « Une fois que l'on aura dépassé la grille du jardin, on sera tranquilles ... Mais ils ont commencé à me chercher, cela ne va pas être simple. » Tenant toujours son poignet, inconsciemment, tu le regardas avec tout ton sérieux. « Il ne vous arrivera rien, je vous le promets. Mon père n'est pas aussi sévère qu'on le dit. » Avec toi du moins, même si tu avais l'impression qu'il t'écoutait à peine, il semblait avoir une oreille attentive aux propos de ta soeur aînée. Si une seule fois, tu demandais un service, peut-être qu'il sera exécuté. Tu croisais les doigts de ta main. Tu redirigeas ton attention vers le bruit que tu avais entendu, et une fois sûr de toi, tu tiras sur le bras de Roan pour taper un sprint jusqu'aux grilles.

_________________

IN MY BLOOD
avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 815
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Mer 08 Aoû 2018, 10:49 pm


the night have some kind of power


feat. zero

Était-il vain de croire que ces nuits d’entrainements solitaires étaient peut-être terminées ? Il n’était pas évidement pas fou au point de croire que le fils de l’empereur serait souvent de sorties de nuit -car après tout il avait tout ce genre d’obligations qui dépassaient de loin les connaissances de Roan. Mais, s’il pouvait compter sur sa compagnie, au moins une fois de temps en temps, cela serait déjà beaucoup, n’est-ce pas ? Cela le changerait de cette solitude dans laquelle il s’était terré. Ou peut-être que c’était Nathanaël qui le lui avait infligé. Aurait-il été capable de se lier d’amitié avec qui que ce soit s’il n’avait pas été là pour s’assurer que tout le monde la haïsse à ce point ? Il n’en était même pas sûr. Tout comme il n’était pas sûr de savoir s’il s’accorderait à se lier même à l’héritier lui-même.
Il voulait croire que oui. Parce qu’il voulait croire que cette rencontre n’était pas que le fruit du hasard. Il sentait une sorte de similitude entre eux, bien qu’il n’était pas certain d’en trouver réellement la cause -ou même de ne pas avoir totalement inventé tout ça. Mais la réalité était là, impossible à ignorer. Il lui avait proposer une petite virée. Et cela ne pouvait pas être si anodin que cela, n’est-ce pas ?Il aurait pu refuser. Se murer dans cette solitude dans laquelle il prétendait être bien mais il ne l’avait pas fait. Et ça en disait finalement plus long sur lui qu’il ne l’aurait jamais cru. Depuis longtemps, il retrouvait en lui une lueur d’espoir. Celle de se lier avec quelqu’un. Comme si à présent il s’autorisait à nouveau ce luxe qui lui avait semblé interdit pendant bien longtemps.

Silencieux et aux aguets, ils ressemblaient à deux acolytes qui avaient l’habitude de faire de genre de coups ensemble. Comme s’ils étaient déjà complices alors qu’ils se rencontraient à peine. Roan avait déjà connu ça, avec Luther. Et le fait d’y repenser lui serra légèrement le cœur. Parce qu’il avait perdu son meilleur ami, ce soir-là, comme il avait perdu beaucoup d’autres amis. Comme il ignorait combien avaient survécus, et où ils pouvaient bien être aujourd’hui. Il ignorait s’il était capable de revivre ça, de se lier ainsi à quelqu’un. Mais ce qu’il savait, c’était que pour la première fois depuis bien des années, il en éprouvait l’envie, il se sentait prêt à prendre un risque qu’il n’était pas prêt à prendre auparavant. Est-ce qu’il avait su faire un pas en avant avec lui-même ? Ou est-ce qu’inconsciemment Zero l’y avait aidé ? A dire vrai il n’était pas certain qu’il aurait pu y arriver tout seul. Et ça valait bien tous les risques qu’il prenait pour faire cette escapade avec lui ce soir. Que pouvait-il bien risquer de toute façon ? L’exécution ? Il avait parfois l’impression d’être déjà mort, d’avoir péri ce jour là en même temps que ses amis.

Il n’avait rien entendu alors qu’il était sur le point de partir devant. Mais son compagnon lui attrapa le bas et lui intima de ne pas faire de bruit en mimant un « chut » devant sa bouche. Hochant la tête, Roan resta là, près de lui. A l’affut du moindre bruit, qu’il n’entendit cependant pas. Etrangement, ils n’avaient jamais échangé jusque-là, mais Roan sentait qu’il pouvait lui faire confiance. Il se fia donc à lui et à ses sens plus aiguisés que ceux du masqué. « Ils vont arriver ... » Il sentait l’anxiété de son compagnon monter alors que pourtant il était certain que, si rondes il y avait, ils n’étaient proches. Pas encore. « Une fois que l'on aura dépassé la grille du jardin, on sera tranquilles ... Mais ils ont commencé à me chercher, cela ne va pas être simple. » Il n’avait pas lâché son poignet, le regardant avec sérieux. « Il ne vous arrivera rien, je vous le promets. Mon père n'est pas aussi sévère qu'on le dit. » Il ignore pourquoi, bien qu’il risquait clairement plus que l’héritier, il posa sa main sur son épaule pour le rassurer. « Je sais. » Mais en réalité il n’en savait rien. Il avait juste….Confiance. « Tout va bien se passer. » Il espérait juste avoir été assez convainquant. En tous les cas, lorsqu’il tira sur son bras pour l’inviter à le suivre, il s’élança après lui en direction de la grille, non sans un regard aux alentours qui confirmait bien que personne ne leur barrait la route…pour le moment.
Avec une agilité qui lui était propre -et qui surprenait souvent- il escalada la grille avec grâce et retomba aisément sur ses pieds, de l’autre côté. Attrapant à son tour le bras de son acolyte, il l’entraîna vers lui derrière un muret où ils seraient à l’abris des regards le temps de reprendre leurs souffles. « On s’en tire plutôt bien, je trouve. » qu’il lâche après avoir un peu récupéré.



_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2018
TRICK OR TREAT
TRICK OR TREAT
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Sam 11 Aoû 2018, 8:59 am


the night have some kind of power


feat. roan

Tu avais peur que Roan se fasse attraper, qu'on dise de lui qu'il t'avait kidnappé, tu ne voulais pas lui attirer d'ennuis, et pourtant, tu voulais un peu de compagnie, et le fait qu'il s'était montré amical avec toi, te donnait envie de lui faire confiance. Tu voulais l'emmener dans ton petit endroit à toi, ce petit coin de Paradis illuminé par les étoiles, un coin qui semblait inconnu de tous, et pourtant si visible. Tu ne savais pas quoi penser, et comment, pourquoi il était là avec toi, à faire semblant d'être des criminels en cavale. Lorsque tu lui confias que quelqu'un allait arriver, tu étais bien loin de t'imaginer qu'ils te cherchaient vraiment. Certes, tu avais eu un peu l'idée, mais tu ne pensais pas que cela aurait pris ces proportions. Tu prendrais les responsabilités plus tard, pour l'heure, tu voulais juste prendre l'air, et parler un peu. Avec quelqu'un, qui ne te voyait pas comme un monstre.

Malgré la petite panique qui s'installait en toi, tu rassuras Roan, qui était à tes côtés, et qui attendait que tu lui donnes le signal. Pour courir vers les grilles du jardin, escalader le mur et pouvoir enfin se balader sans avoir peur d'être attrapés. Il s'agissait des jardins privés de ta mère, la maîtresse de l'empereur, ce n'était donc pas vraiment étonnant qu'il soit moins surveillé. Sur ordre de l'épouse officielle de l'empereur, il y avait moins de gardes, moins de rondes et puis, même si l'accès était surveillé et interdit sans autorisations, toi, tu y allais dés que tu pouvais. Tu inspiras profondément avant qu'une main ne se pose sur ton épaule. Chaude, rassurante, petite malgré le fait qu'il soit un homme. Tu fixas ton regard sur ces doigts chaleureux, juste avant d'observer son masque bizarre. Tu ne pouvais rien voir, rien du tout.

Tu attendis que les pas pressés fassent demi-tour et là, il était temps de décamper. Parce que ce buisson n'allait pas vous cacher indéfiniment. Tu tiras donc sur son bras, pour courir à toute allure jusqu'aux grilles. Bien évidemment, le portail était immense, et personne ne pouvait l'escalader, mais, en revanche, les murs environnants, même hauts, pouvaient aisément être grimpés. Sans que tu ne puisses réagir, Roan était déjà en train de se prendre au jeu et de passer de l'autre côté de la cloison. Un petit sourire bref étira tes lèvres avant que tu ne sautes, toi aussi, par dessus le mur. Des enfants, voilà ce que vous étiez quelques instants.

Légèrement épuisé par la course précédente et l'escalade, tu t'arrêtas, pour poser ton dos contre la paroi fraîche de pierre, et fermas les yeux. Ton corps récupérait plus vite que la normale, contrairement à ton nouvel ami, qui semblait plus épuisé que toi. Un soupir s'échappa de tes lèvres, avant qu'un nouveau sourire les tende. « Vous avez raison. » Presque immédiatement après tes mots, ton regard se dirigea vers les grilles. Première étape, check. Il ne restait plus qu'à atteindre les allées du fond, mais plus rien ne pressait à présent, vous pouviez être tranquilles. Tu repris donc une marche lente, parmi les hauts boulevards fleuris. « Jamais personne n'est venu ici, parce que c'est comme si c'était hanté, ou maudit, quelque chose comme ça. Pourtant, cet endroit n'est-il pas magnifique ? »

_________________

IN MY BLOOD
avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 815
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 19 Aoû 2018, 4:10 pm


the night have some kind of power


feat. zero

La nuit était belle. C’était une de ces nuits ou les nuages étaient aux abonnés absents, offrant tout son pouvoir à la lune, maitresse de l’obscurité. La nuit était calme, et c’était tout ce qui faisait qu’il la préférait au jour : le calme, la solitude. C’était parce qu’il recherchait tout ça qu’il s’entrainait la nuit -et aussi parce qu’en journée, il fallait bien reconnaitre que Nathanaël lui menait la vie dure. Il aurait pu continuer longtemps ainsi, peut-être faire tout son service militaire comme ça. Mais la solitude, même si l’on s’y accoutume, n’est pas des plus agréables. Aussi avait-il été ravi de croiser le chemin de Zero. Même s’ils étaient très différents l’un de l’autre -ne serait-ce que par leur rang- il semblait pourtant y avoir des similitudes qui les rapprochait. C’était, quelque part, ce qui les avait poussés l’un et l’autre à partir dans cette petite escapade nocturne, et ce, quel que soit les risques qu’ils courraient l’un et l’autre -même si la proportion n’était sans nul doute pas égale.

Pour autant, d’une nature calme, il n’avait pas encore laissé la panique l’envahir. Peut-être que cela viendrait, si la situation venait à dégénérer. Mais, pour l’heure, il avait encore assez confiance en ses capacités furtives pour rester maitre de lui-même. Avec Zero, il parvint sans mal donc à escalader la grille et à se retrouver de l’autre côté, un endroit ou il semblerait qu’ils soient tous deux plus en sécurité -c’était du moins ce que Zero lui avait confié. Ils ressemblaient alors à deux enfants, amusés par une situation qui n’avait rien de drôle. Dans l’illégalité totale, mais pour autant tous deux s’en fichaient royalement.

Une fois passés de l’autre côté et caché derrière une paroi de pierre, ils prirent le temps de récupérer. Roan avait toujours été davantage quelqu’un d’endurant que de fort. Pour autant, il semblait que son nouveau compagnon récupérait plus vite que lui. Peut-être que la magie aidait, il n’en savait absolument rien. Il s’agit bien là d’un art obscur pour lui. Il ne savait rien sur la magie, et ne cherchait pas à se renseigner non plus d’ailleurs.

Une fois bien à l’abri, il lâcha légèrement qu’ils s’en tirait plutôt bien. Et, avec un léger sourire, le fils de l’empereur lui répondit presque immédiatement.  « Vous avez raison. » Il le suivit dans une marche lente qui annonçait de façon évidente qu’ils étaient ici tirés d’affaire…Jusqu’au trajet du retour, en tout cas. « Jamais personne n'est venu ici, parce que c'est comme si c'était hanté, ou maudit, quelque chose comme ça. Pourtant, cet endroit n'est-il pas magnifique ? » Tandis que son ami avait prit la parole, Roan avait laissé son regard se porter sur les longues allées fleuries, les quelques bancs disposés ici et là, et les sobres mais belles décorations de jardins qui étaient là pour un rendu plus esthétique encore que cela n’aurait pu l’être. S’il ne dit mot sur le moment, c’était tout simplement parce que l’endroit -qu’il ne connaissait pas- était à couper le souffle. « Cet endroit ne semble en rien maudit ou hanté. » Lâcha-t-il finalement en continuant sa marche. « C’est, en effet, un jardin magnifique. » Ce qui rendait sa désertion des plus étonnantes. « Pourquoi personne ne vient ici ? » Demanda-t-il finalement, de son statut de soldat en formation loin de se douter des relations complexes que pouvaient avoir les membres de la « famille » de Zero.


_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2018
TRICK OR TREAT
TRICK OR TREAT
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Sam 25 Aoû 2018, 10:49 am


the night have some kind of power


feat. roan

Au travers de son masque, Roan semblait admirer les alentours. En effet, les jardins de ta Mère étaient magnifiques. Plus petits que ceux de l'épouse, bien évidemment, mais beaucoup plus beaux. Il y avait moins d'artifices, c'était plus léger, et le parfum qui s'élevait dans les allées étaient doux. La nuit, la lune semblait montrer à quel point ce lieu était ton préféré parmi toutes les pièces qu'il pouvait y avoir à Elsia. Tu n'étais pas contre le fait d'emmener quelqu'un de totalement inconnu dans ces jardins. Il s'agissait de Roan. Et dés le premier instant, il semblait que quelque chose était passé entre vous. Tu ne savais pas le décrire, ni mettre des mots dessus, mais tu espérais juste que ce soit le cas pour lui aussi.

Un petit sourire ravi vint éclairé ton visage lorsqu'il confirma que ça n'avait ni l'air maudit, ni même la sensation d'être hanté. Tu étais heureux que quelqu'un puisse ressentir la pureté du jardin et de ses allées fleuries. Que quelqu'un, étranger, encore un peu inconnu, ressente cette beauté dans un jardin impérial. Le sentiment n'était évidemment pas le même dans les allées de l'épouse impériale, qui aimait montrer son pouvoir, sa richesse, dans des fleurs toutes plus chères les unes que les autres, aux odeurs mélangées absolument affreuses. Tu ne savais pas si tu détestais cette femme, mais tout ce qu'elle possédait était faux. Il ne suffirait que d'une vague pour que tout s'en aille. Mais tu ne préférais pas y songer.

Tu marchais dans une longue allée, couverte d'une arche fleurie par des boutons blancs et rosés par ci, par-là, un léger sourire contenté sur le visage. Ton air absent, fut vite ramené au moment présent, à la question de Roan. Pourquoi ? Tu t'arrêtas, et baissas la tête sur le sol aux pétales éparpillés. Tu relevas ensuite ton oeil sur la lune, dont les rayons parvenaient à passer çà et là à travers l'arche. Tu l'observas quelques instants, oui, pourquoi personne ne pouvait voir ce que toi, tu voyais, ce que Roan voyait. Pourquoi ? C'était une très bonne question. « Nous sommes dans les jardins personnels de ma Mère, la Maîtresse de mon père, l'Empereur. Il ... » Tu hésitas, te pinçant les lèvres, avec une réflexion et un conflit intérieur évidents. « Il n'y a pas une bonne entente entre Maman et l'épouse impériale. » L'affection de tes mots avaient cette notation différente. Maman, pour ta mère, une femme que tu aimais profondément. Et l'épouse impériale, parce qu'elle n'était présente que pour son titre, et pour ce qu'elle t'avait fait vivre. « Pour être tout à fait honnête avec vous Roan, le plus maudit dans l'histoire, c'est bien moi. Personne ne se cache pour me le dire, ou me rappeler que ma naissance-même est une erreur. »

_________________

IN MY BLOOD
avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 815
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Mar 25 Sep 2018, 10:50 pm


the night have some kind of power


feat. zero

Face à un jardin aussi beau, Roan en avait presque le souffle coupé. Il n’était pas tellement friand de ce genre d’endroits en temps normal. Ce jardin, après tout, aurait été un endroit parfait pour un rendez-vous que l’on pourrait juger de romantique. Ou, du moins, quelque chose qui se voudrait dans ce gout-là. Pas tellement son genre, en soi. Son passé, sans doute, l’avait-il vacciné à vie de ce genre d’atmosphère. Pourtant, il se sentait étrangement sur la même longueur d’onde que le prince. Cela n’enlevait rien à la beauté du lieu, mais cela avait au moins le mérite de lui couper tout sous-entendu. Cette escapade était sans doute le début d’une amitié qui se tisserait dans le temps. Rien de plus. Aucun engagement qui l’aurait mis mal à l’aise. Aucune pression. Pas de trahison possible. Pour le moment, du moins.

Il se dégageait ici quelque chose de doux. De la beauté discrète qui possédait nettement plus de charme que ces décorations tapent à l’œil que peuvent désirer les plus riches et les plus avantagés. Alors, la question était sortie presque toute seule. Il ne s’était même pas demandé si sa question aurait pu être déplacée de quelque façon que cela soit. Non. Cela ne vint que par après. Ce n’est qu’une fois que l’interrogation avait quitté ses lèvres qu’ils s’étaient dit que peut-être cela ne regardait personne. Peut-être n’avait-il pas envie d’aborder le sujet. Et, dans le fond, si c’était le cas, il ne lui répondrait sans doute pas.

Le regard du prince se pose vers le sol et Roan se mords la lèvre inférieure, tout d’abord persuadé d’avoir fait une gaffe en posant une telle question. « Nous sommes dans les jardins personnels de ma Mère, la Maîtresse de mon père, l'Empereur. Il ... » Il marque une pose un instant. C’est assez pour que Roan comprenne toute l’ampleur du problème, en réalité. La suite ne le surprend guère. « Il n'y a pas une bonne entente entre Maman et l'épouse impériale. » Aucune épouse n’aime les maitresses. Ou alors, c’est que quelque chose se trame. « Pour être tout à fait honnête avec vous Roan, le plus maudit dans l'histoire, c'est bien moi. Personne ne se cache pour me le dire, ou me rappeler que ma naissance-même est une erreur. » Le pire, dans cette histoire, c’était sans doute que c’était la personne la plus étrangère à ce conflit, celui qui n’y était pour rien, qui en était le plus affecté. Se tournant vers un parterre de rose, la réponse du jeune homme vint tout naturellement. « Personne ne semble réellement assez instruit pour avoir quelconque droit de donner son avis, dans ce cas. » Une façon polie pour dire qu’ils étaient tous des abrutis… « Pardonnez ma franchise, je suis peut-être dans l’erreur la plus totale mais…Je croyais que le mariage de l’empereur était un mariage arrangé ? Sa femme n’a pas été choisie par ses soins. En revanche, votre mère a été choisie par l’empereur… » Il se tourne vers lui, finalement. « Est-ce que je me fourvoie entièrement, en pensant que la place de votre mère est bien plus légitime que celle de la femme de l’empereur ? » S’il allait balancer ça à l’épouse en question, il finirait sans doute sa vie aux cachots pour un tel affront…


_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2018
TRICK OR TREAT
TRICK OR TREAT
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 28 Oct 2018, 5:01 pm


the night have some kind of power


feat. roan

Tu n'avais pas le droit de parler de l'épouse impériale de cette façon, et pourtant, tu le faisais. Tu ne la détestais pas tant, elle avait la place d'Impératrice uniquement parce que sa famille avait eu du pouvoir et qu'elle était avide d'en avoir toujours plus. Cela restait un peu compliqué dans sa situation, elle était la mieux placée pour avoir ... Tous les droits. Alors que toi, ou même ta mère, vous restiez à votre place, comme cette horrible femme odieuse le rappelait à chaque fois. Ta mère n'était que la Concubine, une femme parmi un millier d'autres, tu avais juste eu de la chance que ton père tombe sous son charme. Parce que la femme de ton père n'avait pas tord, il aurait pu s'agir de n'importe qui, à condition que l'Empereur se laisse emporter. Il aurait même pu décider d'avoir dix maîtresses, avec un harem, et tout ce qui s'ensuit, mais tu l'aimais pour cela. Il était fidèle à ta maman d'une certaine manière, ce qui te réconfortait parfois dans le sens où tu avais aussi ta place dans cet échiquier. Cependant, tu laissas tes pensées franchir tes lèvres, et sans le vouloir vraiment, tu confias tes profondes craintes à Roan. Vous ne vous connaissiez même pas, que tu te sentais assez proche de lui pour pouvoir lui révéler la nature de tes nombreuses souffrances.

Ton regard resta dans le vide quelques instants, tu aurais voulu retirer tes paroles, qu'il ne les entende jamais, mais il était trop tard, tu avais parlé, et il avait entendu. Comment le contraire aurait-il été possible ? Tu te pinças les lèvres nerveux, jusqu'à entendre ses paroles. Une suite de mots qui résonna doucement à tes oreilles. C'était comme s'il avait compris, comme si, d'un seul échange, il avait saisi la difficulté de la situation, les blessures que tu cachais au fond de toi. Le soulagement relâcha tes épaules, et toute la tension que tu t'étais mis juste avant. Tu regardas avec sincérité Roan, même si tu ne pouvais voir son visage, tu pouvais entendre résonner son honnêteté comme un don des étoiles. Il avait raison sur toute la ligne, bien sûr qu'il avait raison, cependant, les gens ayant du pouvoir ne pouvaient pas s'empêcher de te regarder comme un bâtard. Uniquement le petit toutou bâtard de l'Empereur.

Malgré tout, un sourire sincère vint étirer tes lèvres. Tu recevais un baume sur ton coeur, c'était une sorte de poids en moins, tu ne pus l'expliquer. Mais ce qu'il venait de dire, sans prendre 4 chemins, t'avait fait un bien fou. « Vos paroles me touchent. La situation que vous amenez est réelle, je suis le fruit d'un amour entre une femme normale et un Empereur, traité comme un bâtard, comme un enfant qui n'a pas sa place dans l'enceinte d'Elsia mais ... Je devrai penser comme vous le dites. J'ai seulement fini par croire ce que l'on répète tant, ce que j'entends, les échos des murmures de la Cour. C'est un monde trop complexe, tout est basé sur la réputation et les rumeurs, se faire une place sans mensonges n'est pas possible. » Ce petit sourire était toujours là, il n'y avait pas de tristesse dans ce que tu disais, seulement la réalité du monde de la Haute. Même en étant fils de l'Empereur, et bien, ta mère n'avait rien à voir avec ce monde alors il était normal qu'on lui lance des pierres. Baal n'avait jamais fait attention à toi, Kahlan semblait trop occupée avec son poste pour pouvoir prendre du temps pour toi, et le reste des gens... Ils avaient le jugement facile. Parce que tu étais faible, dénué de talents.

« Vous n'avez pas eu peur de mon pouvoir ... Pourquoi ? » Tu baissas les yeux sur les pétales éparses sur le sol, laissant alors tes pensées s'envoler en même temps que la brise qui venait caresser ta nuque. Tu aurais voulu voir le visage de Roan, tu te demandais à quoi il pouvait ressembler, ce qui l'avait poussé à se cacher de la sorte. Il était vrai que les rumeurs allaient bon train, mais ... Tu n'avais jamais entendu quoi que ce soit sur le visage de Roan, alors tu étais curieux. Pas au point de lui demander ce qu'il y avait, mais tes yeux sur son masque parlaient pour toi, dans l'attente d'une réponse de sa part.

_________________

IN MY BLOOD
avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 815
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : Reversion :: uxynael :: Nael :: Elsia-
Sauter vers: