the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Nael :: Elsia
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 13 Mai 2018, 4:43 pm



the night have some kind of power
ft. roan
you and i, it's so wonderful, i can't believe it, but it's true. you're here, with me tonight.



Le début de ton service militaire remontait à quelques semaines déjà. C'était difficile, mais tu pouvais le faire. Après tout, tu le devais bien à ta mère, et à cette femme qui était l'épouse de ton père, l'Empereur, tu avais bien des choses à lui montrer. Elle avait beau t'avoir enfermé dans un sous-sols quelques jours durant, des années de persécution, cela t'avait aidé. Tu pouvais gérer les rumeurs qui couraient sur toi, les discussions indésirables des recrues à ton propos, tu pouvais surmonter tout cela. Mais pas la faiblesse de tes bras. Tu ne pouvais supporter le poids d'une épée, ni celle d'une lance, tu n'avais aucun talent à utiliser les dagues, et ne parlons pas des haches ou des marteaux. Aucune arme ne te convenait, alors tu avais choisi une petite épée qui traînait dans un coin, un petit morceau de métal que tu pouvais porter, mais qui ne faisait aucun dégât. Aucune force, des bases de défense plutôt bonnes, mais pas assez pour résister au poids d'une attaque au corps à corps. Ton truc à toi, et tu en avais conscience, c'était la magie. C'était ton domaine, après tout, on avait expérimenté tout un tas de choses sur toi, tu le savais maintenant, tu étais capable de faire sortir des filets de pure magie noire sans grimoire, sans grands efforts. Seulement, à chaque fois, tu le sentais te consumer, ils t'enveloppait de sa malveillance, et un écart de ta part pourrait certainement causé ta folie. Les bras ballants, cette pauvre petite lame rouillée dans une main, tu restais là, fixement, à observer tes pieds, comme si c'était l'élément le plus intéressant de tout l'univers.

Tu n'avais qu'un oeil pour pouvoir acclimater tout cela, pouvoir prédire le mouvement de tes camarades militaires, pour te battre contre des pantins de pailles et de bois. Tu n'y arrivais pas, il te fallait les deux. Tu poussas un soupir alors que ta main libre vint retirer ce bandeau qui cachait l'un de tes yeux. Tu battis plusieurs fois des paupières pour que ta vue se stabilise. La nuit te permettait de t'entraîner, de faire des progrès, mais le lendemain, tu te rendais compte que ce n'était jamais assez. Tu serras les dents, une aura violette couvrit ton corps, alors que de ton dos commença à se répandre la magie de tes veines. Tu lâchas l'épée, qui émit un écho assourdissant dans la pièce vide, et tes genoux rencontrèrent la dureté des pierres. Tu gardas la mâchoire serrée, les mains vinrent encadrer ton visage, quelques uns de tes doigts enroulés par des mèches de cheveux, tu avais mal. Tu avais peur. Tu fermas les yeux si forts, pour oublier, pour réprimer ce sentiment qui t'envahissait. Les images de tes longues vacances dans les sous-sols d'Elsia revenaient, petit à petit, elles te prenaient, tout entier, alors que ton sang maudit réagissait à la haine que tu ressentais. Tu te souvenais des coups de bâtons sur ton corps, sur chaque partie de ta peau, tu avais l'impression que l'on fouettait, encore et encore et encore. Tu grimaças, le rouge sang de ton oeil semblait vivre, contrôlé par tes sentiments trop nombreux, trop effrayants, ingérables. Relevant la tête d'un seul mouvement, tu tendis ton bras d'un geste brusque vers l'un des pantins de bois en face de toi, et il explosa en mille morceaux, s'éparpillant sur le sol, brûlé, détruit par ... Toi. Tu ne voulais pas blâmer cette malédiction, tu devais apprendre à la rendre moins hostile. Tu poussas un soupir, en laissant de nouveau tes bras retomber, tes mains sur le sol. Tu faisais bien pitié à voir ainsi, mais la nuit, personne ne venait. C'était le seul moment où tu pouvais être toi-même.
Code by Koschtiel

_________________

IN MY BLOOD


avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 908
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 13 Mai 2018, 9:41 pm




the night have some kind of power
Zero



C’était tout ce qu’il lui restait, et il essayait de se raccrocher à cette idée. C’était tout ce qu’il lui restait. Faire ses preuves, intégrer l’armée. Etre utile à quelque chose, être utile à quelqu’un.
Il était difficile de le côtoyer chaque jour, de voir son regard posé sur lui. Cette haine irrationnelle qu’il pouvait lui porter, alors qu’il ne le connaissait pas vraiment. Nathanaël -tel était son nom- semblait avoir décrété qu’il aurait une dent contre lui dès le premier jour, alors qu’ils s’étaient retrouvés l’un face à l’autre en entrainement. A dire vrai, Roan était bien incapable de dire comment il avait pu gagner ce combat entre eux deux. La chance du débutant, comme certains l’appellent. Etait-ce pas fierté qu’il avait voulu voir son visage ? Toujours est-il que le refus de Roan n’avait fait qu’amplifier sa colère vis-à-vis de lui. Et il était populaire. Il n’en avait pas fallu davantage pour que Roan ne soit mis de côté par tout le monde. Qu’importe. Il n’avait pas l’intention de tisser des liens avec qui que ce soit de toute façon.
Possédant déjà une dague avant de commencer son service militaire, c’était tout naturellement qu’il s’était tourné vers les lames. Après quelques essaient à l’entrainement, c’est avec le katana qu’il s’était trouvé le plus à l’aise. Peut-être parce que son agilité et son manque de force le rendait moins efficace avec les autres lames qu’avec celle-ci.

En plein jour, les entrainements étaient devenus compliqués. Parce qu’il y avait toujours quelqu’un pour s’en prendre à lui, très certainement pour plaire à Nath et entrer dans ses bonnes grâces. Il semblait déjà s’être mis certains supérieurs dans la poche et c’était ce qui faisait sa force, bien qu’il avait commencé son service en même temps que Roan. En même temps que tous les autres.
Mettant le sommeil de côté -ce n’était pas comme s’il arrivait à dormir à cette période de toute façon- il venait souvent s’entrainer en pleine nuit. Solitaire. N’était-il pas destiné à l’être, de toute façon ?
Ce soir-là, comme tous les autres, il regagnait l’extérieur lorsqu’il entendit l’écho d’une lame sur le sol en passant à côté d’une des salles d’entrainement. Curieux de nature, il s’approche de l’entrée et contemple silencieusement un des enfants -le batard, à en écouter les échos de couloirs- de l’empereur entouré d’une aura magique. Il hésita à faire un pas en avant que, d’un geste de bras, il ne détruise l’un des pantins en bois avec sa magie. Avant que le silence ne revienne régner en maitre sur ce lieu.
S’il n’avait pas eu l’air d’avoir autant souffert, Roan aurait sans doute tourné les talons pour aller s’entrainer, comme il le fait tous les soirs. Mais il avait cette empathie, cette amicale inquiétude qui lui brulait le ventre. Il n’était pas si différent de lui -si ce n’est qu’il était de sang royal. Exclus. Mis de côté pour des raisons futiles qui lui échappaient totalement. Alors, il osa un pas en avant. « Impressionnant. Je ne pense pas être capable d’un tel exploit. » qu’il lâche, parce qu’il ne sait pas tellement comment briser la glace. Parce qu’il veut être un peu amical. « Vous allez bien ? » Qu’il demande, avec tout le respect qu’il doit à une personne de son rang.

_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 407
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Lun 14 Mai 2018, 11:36 am



the night have some kind of power
ft. roan

you and i, it's so wonderful, i can't believe it, but it's true. you're here, with me tonight.



L'écho du métal sur les pierres sèches de la salle résonna plusieurs fois, te revenant comme un coup plus dur à encaisser à chaque fois. Tu avais la sensation que l'on t'attaquait encore, que l'on entravait tous tes sens, tu n'étais plus toi-même. On te traitait de monstre, on te montait une sale réputation, tu te souvenais encore de leur regard sur toi, de leur haine visible dans les expressions de leur visage. Pourquoi ? Tu étais quand même l'un des enfants de l'Empereur, on ne devait pas te manquer de respect. Si seulement, le monde pouvait fonctionner ainsi, si seulement, tu étais un peu plus comme ton père. Tu ne considérais pas ta personne comme un humain à part entière, l'épouse impériale se démenait pour que tu te sentes comme un moins que rien, une malédiction à la cour impériale, et peut-être qu'elle n'avait pas tord. Tu voulais croire autre chose, mais personne n'était de ton côté, alors pourquoi te battre, chercher à te défendre de ce qui te blessait jusqu'au plus profond de ton âme. La magie de Soma, ou de ce qu'on t'avait dit, coulait dans tes veines, tu ne savais ni d'où, ni comment c'était possible, mais c'était ce qu'on racontait sur toi. C'était ce que le Mage Noir des sous-sols avait dit à l'épouse lors de ses nombreuses expériences sur toi. Pour lui, cela ne faisait aucun doute. Tu te perdais dans tes propres souvenirs, des illusions douloureuses, des événements qui te marquaient, et qui resteront à jamais. Oublier, tu voulais effacer. Tout ce qu'il y avait. Repartir à zéro. Zero, l'ironie de ton prénom augmenta ta colère. Ton bras se tendit vers le pantin de bois, et l'un des fils de magie noire qui sortait de ton dos vint le briser sans aucune pitié. Ton oeil à présent rouge vif, le blanc naturel commençant à s'assombrir, tu sursautas à l'entente d'une voix.

Tu relevas la tête sans pour autant te retourner et voir la personne qui était entrée dans la salle. Il avait vu. Il avait vu ce que tu avais fait, et il trouvait cela impressionnant. Cela ne l'était pas. C'était même loin de l'être. Tu peinais à contrôler ce don. Par réflexe, tu posas ta main sur ton oeil. Il ne fallait pas que l'on voie le monstre que tu étais. Et pourtant, cet individu étranger ne pouvait pas louper les filets rouges qui se résorbaient lentement mais sûrement à l'intérieur de ton corps. Tu pinças tes lèvres sans savoir comment agir, comment répondre. Quelles étaient ses intentions ? Te blesser ? T'humilier ? Tu fermas les yeux, les sourcils froncés, la mine renfermée. Mais la question suivante te figea totalement. Toujours à genoux sur le sol, la main sur ton oeil maudit, tu daignas lui lancer un regard de ton iris gris, doux, bien que perplexe. Tu mimas un signe de tête. Oui tu allais bien, il n'était pas utile de t'inquiéter, tu n'avais pas le droit d'attirer l'attention. Normalement, personne ne traînait dans les salles à cette heure-ci. Tu tentas de te relever, de t'appuyer sur ta main libre pour te mettre sur tes deux pieds, mais une fois chose faite, tu vacillas, sans pouvoir te rattraper à quoi que ce soit. Cette foutue magie, ce don maléfique, puisait trop d'énergie en toi. Tu étais faible, et pour tellement de raisons que tu ne cherchais plus d'explications.
Code by Koschtiel

_________________

IN MY BLOOD


avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 908
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Mer 16 Mai 2018, 10:01 pm




the night have some kind of power
Zero



Il est difficile de savoir quelle sorte de comportement l’on peut adopter lorsqu’une personne d’un tel rang se trouve face à nous. Un héritier illégitime n’en reste pas moins un héritier, une personne d’un rang tellement supérieur à celui de Roan qu’il en est presque surpris de se retrouver dans la même pièce que lui, de lui adresser la parole si librement, si légèrement. Peut-être sa notion du respect est-elle trop développée, trop poussée à l’extrême. Enfant, il n’a eu aucune éducation sur le comportement à adopter avec les autres, parce qu’il était livré à lui-même. Ou, plutôt, parce qu’il a fuis une vie dont il ne voulait pas. Est-ce alors un véritable choix ? Mis à la porte parce qu’il n’avait pas la même vision de sa vie que celle que pouvait avoir sa mère adoptive, il avait dû apprendre et s’instruire seul. Et même s’il y était arrivé par bien des abords, les interactions sociales ne sont pas arts à maitriser aisément lorsque l’on a été abandonné par deux mère différentes au cours de son existante. Peut-être même que sa phrase, son commentaire était déplacé. Qu’en sait-il ? Lancé comme un compliment, après coup il n’est même pas certain que la personne à qui elle était destiné l’ai véritablement bien prise. Sa tête se relève mais il ne lui répond pas, pas dans un premier temps. Cette aura rouge autour de lui se résorbe peu à peu. Aurait-il du simplement passer son chemin ? Peut-être que le fils de l’empereur ne voulait pas quelconque compagnie. Ce serait même logique, en fait.

Il aurait pu tourner les talons si son compagnon nocturne n’avait pas tourné la tête vers lui pour lui faire un signe de la tête, répondant ainsi à sa question. Oui, il allait bien. Mais pourtant il ne semblait pas aller bien. Est-ce que, comme Roan, il avait cette fâcheuse habitude à ne pas vouloir inquiéter les autres ? Le nombre de fois où il aurait pu -du- demander de l’aide et ne l’avait jamais fait était impossible à compter…Alors il n’avait pas vraiment réfléchi. Lorsqu’il l’avait vu vaciller, alors qu’il tendait de se relever, il s’était approché rapidement. Assez rapidement pour arriver à sa hauteur avant qu’il ne retrouve le sol et pour l’aider à supporter son poids. Invoquer une telle magie devait demander beaucoup d’énergie, sans doute. « Sauf votre respect, vous devriez peut-être vous reposer un instant avant de reprendre l’entrainement ? » Il ignore lui-même s’il aurait été heureux que l’on se préoccupe de lui de la sorte, ou vexer d’avoir besoin de l’aide d’autrui…

_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 407
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Ven 18 Mai 2018, 11:24 am



the night have some kind of power
ft. roan

you and i, it's so wonderful, i can't believe it, but it's true. you're here, with me tonight.



Tu n'avais pas la force de parler, de répondre par la parole, alors tu tournas simplement un oeil vers la personne qui était là, et hochas légèrement la tête. Tu devais aller bien, personne ne devait découvrir les sombres desseins que t'avait réservé la vie, c'était trop dangereux, on t'avait dit de le cacher, de ne pas le dévoiler, et voilà qu'on te prenait sur le fait accompli. Pour prouver à cet inconnu que tu allais vraiment bien, pour te montrer que tu avais encore un minimum de contrôle sur ton propre corps, tu décidas de te lever. Trop vite sans doute, trop brutalement, mais tu sentis ton sang redescendre de ta tête, ce qui te fit vaciller. Cependant, tu ne sentis aucune chute, comme tu avais si souvent connue, non, une chaleur réconfortante t'avait attrapée, retenue, soutenue. Tu n'osas pas relever la tête pour le regarder dans les yeux, tu n'osais même plus faire de gestes tant tu avais honte. Tu avais beau être surnommé le bâtard impérial, tu n'en restais pas moins le fils de l'Empereur, et te montrer aussi faible, tu détestais juste l'idée. Seulement, tu ne rejetas pas cette main qui t'était tendue, et la douce voix qui s'éveillait sous le masque curieux du nouvel arrivant. Tu inspiras un grand coup, écoutant ses paroles avec attention. Il avait raison, tu devais te reposer, mais encore une fois, tu te détestas. Tu n'avais jamais demandé de l'aide, seulement, il fallait te rendre à l'évidence, que la chaleur humaine, aussi rare soit-elle contre toi, pouvait t'apporter une certaine source d'apaisement. Ta magie avait disparu, tu étais de nouveau toi-même, calme, serein.

« Merci. » Ta voix résonna dans la pièce, et te revint plusieurs fois. Tu ne parlais pas assez souvent, si bien que le simple écho de ton mot semblait étrange. Tu ravalas ta fierté mal placée, et te baissas légèrement pour reprendre le bandeau laissé sur le sol. Tu le replaças sur ton oeil maudit avant d'enfin pouvoir regarder l'inconnu qui t'avait aidé. « J'ai l'habitude de ... tout ça, c'est gentil de vous préoccuper de moi, Roan. » En le dévisageant, tu avais reconnu ce jeune homme en plein service militaire, comme toi, en même année. Tu ne pouvais qu'entendre son nom, Nathanaël se démenait pour attirer l'attention, et avec Roan justement, cette personne en face de toi. Tu n'avais jamais su s'il était fille ou garçon, mais tu t'en fichais. Aujourd'hui, tu voyais une autre facette de ce mystérieux militaire, et tu pus esquisser un sourire. « Les présentations sont inutiles, mais je suis Zero. » Tu aurais voulu qu'il en connaisse pas ton titre, qu'il n'y ait pas autant de retenue dans sa voix, ni même cette politesse. Tu ne voulais pas que l'on te voit autrement que comme une personne normale, parfois, ce rôle que l'on te donnait, que l'on t'avait attribué, était juste trop lourd à porter. Tu touchas avec précaution ton cache-œil pour vérifier qu'il était bien en place, et te dirigeas vers un des murs de la pièce, pour finalement t'asseoir sur le sol. De toute façon, t'entraîner dans l'état actuel des choses, tu ne serais pas capable de grand chose. Ton attention se focalisa sur le morceau de métal, jonchant sur les pierres en plein milieu de la pièce. Tu ne pouvais pas te contenter de ce bout de ferrailles, tu devais travailler ta force.
Code by Koschtiel

_________________

IN MY BLOOD


avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 908
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Sam 19 Mai 2018, 10:37 pm




the night have some kind of power
Zero



Il n’avait pas réfléchi, en réalité. Sur le moment il n’avait pas pensé à son rang, ni même à comment il prendrait les choses. Il n’en avait pas eu le temps. Il avait agi et voilà tout. Il l’aurait fait pour n’importe qui, sans doute même pour Nathanaël malgré la haine qu’il pouvait lui porter. Sans doute serait-ce ce qui le perdrait un jour. Le pire était qu’il en avait conscience mais que malgré tout, il n’arrivait pas à agir autrement. Il avait simplement trop perdu pour pouvoir perdre encore, ou pour pouvoir laisser quelqu’un vivre dans cette peine dans laquelle il avait vécu trop longtemps. Les restes de magie s’évaporaient, et pourtant son regard ne se posait toujours pas sur lui. Peut-être avait-il mal agi, il n’en savait rien. Il le savait rarement. Trop peu d’interactions avec les autres. Pour lui, cela ne changerait probablement jamais. Il pouvait être un bon guerrier -on lui admettait ça malgré la haine que chacun pouvait lui porter au travers de Nath’-  mais pour tout ce qui était relations sociales, il resterait très probablement toujours à la traine. C’était difficile, mine de rien. De ne jamais savoir quoi dire, de ne jamais savoir quoi faire. De ne jamais savoir comment les autres pouvaient prendre sa façon d’être. Juste timide et maladroit, on pouvait souvent mal interpréter son comportement.

Un remerciement sort, et il résonne dans un écho de plus en plus vague, de plus en plus flou, dans une pièce presque vide. Sur le sol, il récupère un morceau de tissu, un bandeau qu’il remet sur son visage, sur un œil. Et enfin ils se regardent, sans qu’aucun des deux n’aient le visage totalement découvert. « J'ai l'habitude de ... tout ça, c'est gentil de vous préoccuper de moi, Roan. » Bien sûr qu’il le connaissait. Tout le monde dans leur promotion de soldat devait le connaitre, de toute façon. « Les présentations sont inutiles, mais je suis Zero. » Plus qu’inutiles. Tout le monde connaissait l’héritier de l’empereur. Lui aussi mis de côté pour une raison que Roan n’arrivait pas vraiment à saisir. Il répond à son sourire, bien que son interlocuteur ne le voie pas. Ne dit-on pas que c’est l’intention qui compte ? Il va s’installer sur le sol, contre un mur. Roan aurait pu juste tourner les talons et le laisser seul. Pas vraiment à l’aise dans les relations sociales, c’était ce qu’il aurait normalement. Même avec le recul, il ignore pourquoi il ne l’a pas fait. Peut-être que leurs similitudes les rapprochaient déjà, à cette époque. « Elles sont inutiles, en effet. » Dit-il dans un souffle avant d’aller s’installer à ses côtés. « Insomnies ? Habituellement, je ne crois personne lorsque je viens m’entrainer la nuit. » Peut-être s’étaient-ils simplement ratés. Jusqu’à aujourd’hui.

_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 407
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 27 Mai 2018, 12:41 pm



the night have some kind of power
ft. roan

you and i, it's so wonderful, i can't believe it, but it's true. you're here, with me tonight.



Son masque te rendait un peu curieux. Tu t'étais souvent demandé pourquoi il devait porter ce genre d'accessoires, tout le temps, tous les jours, mais finalement, tu n'avais jamais osé aborder le sujet. Tu ne le ferais sans doute jamais, au risque que l'on te demande en retour quel était l'intérêt de ton cache-oeil. Comme faire une croix sur le mal qui te rongeait, sur les cachotteries impériales, les souffrances que tu avais du enchaînées sans rien faire, sans crier à l'aide. Tu n'en avais tout simplement pas le droit, parce que tu étais un bâtard, du sang de domestique coulait dans tes veines, et c'était sans doute pour cette raison que l'épouse et ta demi-soeur ne pouvaient pas supporter ta présence, ni ton existence. C'était difficile de vivre avec, mais c'était ton fardeau. En se présentant, tu ressentis une vague de chaleur te parcourir, comme si ton interlocuteur venait de t'adresser un sourire, ou quelque chose de doux. Tu n'avais pas l'habitude de ce genre d'attention, et il semblait que tu en étais sensible. L'aura de chaque personne était différente, celle de Roan était en quelque sorte, apaisante. Tu pouvais te tromper, mais tu ne pensais pas qu'il avait de mauvaises intentions.

Lorsque tu t'installas contre le mur, fixant d'un oeil l'épée rouillée au milieu de la pièce, tu aurais pu remercier Roan de ne te pas te laisser seul. Un peu de compagnie ne te ferait pas de mal, c'était certain. La solitude, bien que supportable, tu préférais l'éviter. Si tu pouvais développer, ne serait-ce qu'un semblant de lien avec quelqu'un de différent, tu n'irais pas te plaindre ni refuser. Un petit sourire étira tes lèvres alors que l'arrière de ta tête se posa contre les pierres froides de la pièce. « On peut dire ça, oui. Je ne m'entraîne pas tout le temps à l'intérieur des murs du château. » Parce qu'il y avait toujours l'écho des railleries des autres, sur ta faiblesse, sur ton manque de force. Tu avais beau être agile et souple, il n'empêchait que tu te contentais d'éviter les coups plutôt que te défendre franchement ou attaquer. Nathanael prenait un malin plaisir à te rabaisser avec sa bande de copains, mais tu ne lui en voulais pas. Il avait certainement quelque chose à prouver, lui aussi. « Je ne manque pas seulement de force, je ne sais tout simplement pas me servir d'une épée, d'une lance ou d'une hache. Et je ne peux pas utiliser cette ... magie. » Tu ne pouvais pas utiliser cette malédiction, au risque qu'elle te consumme. C'était ton dilemme, ton fardeau, tu devais en assumer les conséquences, bien que tu n'aies pas demandé à avoir tout ça sur tes épaules.
Code by Koschtiel

_________________

IN MY BLOOD


avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 908
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Sam 02 Juin 2018, 10:32 pm




the night have some kind of power
Zero




Le silence de la nuit les enveloppe alors qu’ils s’adressent la parole véritablement pour la première fois. Mis de côté à cause de la réputation que Nathanaël lui foutait sur le dos, il ne s’approchait pas des autres. Encore moins, de fait, d’un homme au sang impérial. Ils semblaient pourtant avoir plus en commun qu’ils ne le devraient. Enfant impérial et enfant des rues, pourtant, rien ne semblait pouvoir les lier. Malgré tout, ils étaient là, tous les deux de nuit, à s’entrainer pour des raisons qui leurs étaient propres. Ils étaient là, tous deux avec leurs secrets sur lesquels ils ne se questionneraient sans doute pas. Peut-être un jour, lointain, s’ils tissent des liens. Mais très certainement pas ce soir. Il ne lui poserait pas de questions, peut-être parce qu’il ne voulait pas qu’on lui en pose non plus. Beaucoup avaient déjà essayés, de l’interroger sur son masque, sur les raisons qui le poussait à le porter. Son refus de répondre n’avait pas aidé sa réputation, sans doute. Zero, lui, n’avait jamais posé de questions, même s’il était sans doute aussi curieux que les autres –comme tout un chacun pouvait être curieux autour de son cache-œil. Ils profitaient juste de la présence l’un de l’autre, et c’était déjà beaucoup, lorsqu’on était mis à l’écart chaque jour.

Il observe la grande salle d’entrainement vide, calme. Tellement différente de ce qu’elle est en pleine journée. Et il profite de cet instant de calme, de la présence de Zero aussi. Il ne peut qu’admettre que cela lui fait du bien, d’être en compagnie de quelqu’un qui ne comporte aucune animosité à son égard. C’est presque étrange pour lui, d’avoir une conversation normale. « L’entrainement, c’est la clé de tout je suppose…Je reconnais ne rien comprendre à la magie. Mais si vous le voulez, je peux peut-être vous aider à apprendre à manier une épée ? » Il ignore si sa proposition est déplacée. Mais, après tout, s’il ne veut pas de son aide il peut tout simplement refuser. Que pouvait-il bien avoir à perdre, de toute façon ? A un tel niveau, on ne peut pas amplifier la solitude, de toute façon. Et s’il a une chance, enfin, d’en sortir ne serait-ce qu’un peu, tout en rendant un service, alors ne devait-il pas la saisir ? « Je vous aurait bien proposé la même chose pour les lances et haches, mais je suis un piètre combattant avec ces armes je dois l’admettre. » Il rit, légèrement, en repensant à ces rares fois où il a essayé de manier ses armes. Ca ne s’était pas très bien fini pour lui et sans doute Zero en avait même eu écho…


_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 407
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Dim 03 Juin 2018, 7:53 pm



the night have some kind of power
ft. roan

you and i, it's so wonderful, i can't believe it, but it's true. you're here, with me tonight.



Le prononcer, t'entendre le dire de ta propre bouche te laissa perplexe. C'était une sensation étrange que de parler de ton ressenti sur quelque chose à une personne que tu ne connaissais pas bien, voire pas du tout. Roan avait une enveloppe mystérieuse lui aussi, et tu avais aussi ton lot de bizarreries sur le dos, tu n'irais pas chipoter parce qu'il ne veut pas retirer son masque, parce qu'il ne parle pas franchement, ou parce que tu ne peux pas déchiffrer les expressions de son visage. C'était un peu embarrassant, ou plutôt réellement étrange que d'avoir l'impression de parler avec une sculpture. Comme un robot du futur, il était assis près de toi et tu avais une conversation avec lui. Peut-être que dans un autre monde, les technologies de la sorte existaient, peut-être que dans le tien, dans des centaines d'années, ce serait aussi développer, mais la seule réelle technologie que possédait ton époque, c'était la magie. Un bien piètre don que tu avais reçu, un cadeau de naissance dont tu n'avais pas voulu. Tu te demandais toujours pourquoi toi, pourquoi pas ton aîné, ou la cadette ? La raison venait-elle du mélange de sang impérial et de celui d'une simple domestique ? Une gratitude de Soma, ou une punition pour avoir enfanté un pareil bâtard. Tu avais beau y réfléchir sous tous les angles, pour toi, cela n'avait rien d'une bénédiction. Le fait que tu ne puisses pas t'en servir sans te mettre en danger, sans pouvoir défendre qui que ce soit parce que trop incontrôlable, trop effrayant même d'utilisation, tu te répugnais bien plus. Avoir Roan, cette personne inconnue, semblant apparaître d'une autre planète, tu te sentais moins différent, moins étrange, comme si, parmi toutes les raisons du monde, votre différence vous rapprochait.

Sa présence en soi avait quelque chose d'apaisant. Il avait l'air calme et doux, peut-être le son de sa voix, ou le fait que tu ne pouvais pas voir une once de colère sur son visage caché, mais tu avais cette sensation de pouvoir parler librement. D'oublier Zero et ses titres divers et variés. Un petit sourire s'afficha un instant sur ton visage. Oui, l'entraînement signifiait beaucoup et les résultats étaient bien là, mais pas vraiment avec toi. Tout ce que tu gagnais, c'était de la vitesse, de l'agilité, un vrai serpent s'enroulant autour d'un bras pour le désarmé, mais pas une espèce dont les dents sont recouvertes de poison. Tu n'es pas un chien de combat, mais une distraction. Sans doute que tu serais plus doué dans ce domaine, oui. « Je doute que cela puisse m'aider, mais c'est gentil de proposer ... » Tu lui étais véritablement reconnaissant de sa proposition, mais tu savais d'avance que tu échouerais, et pas parce qu'il serait un modeste professeur, juste à cause de toi. Tu te permis un petit rire léger à la phrase suivant, le regardant de ton oeil découvert, même si, comme toi, il avait une identité à protéger. « Merci Roan. Je ne sais pas vraiment "comment" on en est arrivé à pouvoir se parler, mais je vous suis reconnaissant. » Et puis un éclair de génie sembla te traverser, alors que ton oeil s'illumina d'une étincelle qui n'était pas apparue depuis longtemps. « Êtes-vous pour une petite balade dans la cour ? Je connais un endroit incroyable ! La nuit, les étoiles sont sublimes ! » Tu avais l'air d'un enfant tout droit sorti d'une salle de théâtre, où le spectacle avait été grandiose. Il s'agissait là des petits aspects de la vie que tu aimais et apprenais à apprécier. Les étoiles étaient un signe de liberté pour toi, et tu ne te lassais jamais de les regarder.
Code by Koschtiel

_________________

IN MY BLOOD


avatar
Pseudo : Goyangi
Ft : Kaneki Ken (Tokyo Ghoul)
Localisation : Elsia, chambre impériale III
Messages : 908
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 3
NIVEAU 3
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t41-zero-because-darkness-is-everywhere
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan Mer 27 Juin 2018, 3:04 pm




the night have some kind of power
Zero




Enveloppé dans la nuit, échanger avec un être de sang royal, d’un rang bien différent du sien, lui semble être bien moins difficile à présent que quelques mots se sont déjà évadés des lèvres de deux hommes. Est-ce parce qu’il n’y a personne aux alentours ? Il n’est pas nouveau qu’il n’est pas très à l’aise dans la foule –sans doute parce que la dite foule est souvent liée à Nathanaël, et donc le déteste par principe, sans même le connaitre. La solitude est peut-être un facteur non négligeable. Ou peut-être est-ce également parce qu’il est différent des princesses de l’empire, et des autres hommes ici pour faire leur service militaire. Peut-être que, malgré eux, leur différence et leur solitude les rapproche assez pour qu’ils ne se formalisent pas du superflu –un œil caché d’un côté, un visage caché de l’autre.

Il avait été pour lui plus naturel qu’il ne l’aurait cru de lui proposer de l’entrainer à l’épée. Loin d’être un maitre en la matière, il se trouve qu’il se débrouille plutôt bien ; certains militaires affirment que c’est grâce à son masque. Que son manque de visibilité fait qu’il use bien davantage de ses autres sens et que cela l’avantage. Qu’il ne faut pas toujours se fier à ce que l’on voit, que l’ennemi peut chercher à nous tromper. Et tout un développement qu’il n’a pas vraiment écouté, en réalité. Avec le recul, il se dirait qu’ils avaient peut-être raison. Mais tandis qu’il était encore en plein service militaire, il n’y croyait pas. Pas vraiment. « Je doute que cela puisse m'aider, mais c'est gentil de proposer ... » Il Se contente d’hocher la tête en guise de réponse. Il n’est pas vraiment du genre à insister, puisque cela s’apparente pour lui à un manque de respect.

Zero rit, légèrement, à sa précision sur les autres armes, et cela arrache un sourire caché au jeune soldat. « Merci Roan. Je ne sais pas vraiment "comment" on en est arrivé à pouvoir se parler, mais je vous suis reconnaissant. » Il hausse les épaules. Lui non plus, il n’en sait rien. « Je n’ai pourtant pas fait grand-chose, vraiment. Mais…Merci. » Pour un millier de raisons. Dont, entre autre, le fait de ne pas être de ceux qui écoutent tout ce que Nathanaël peut raconter sur lui. « Êtes-vous pour une petite balade dans la cour ? Je connais un endroit incroyable ! La nuit, les étoiles sont sublimes ! » Sous son masque, il sourit. D’un bond, il se relève, et s’étire un peu. « Je ne dis jamais non à une petite balade. Je vous laisse donc me guider vers cet endroit que j’ai désormais hâte de découvrir. » dit-il en s’écartant légèrement pour laisser l’héritier ouvrir la voie.



_________________

Just let it go
Speak in cornflowerblue
avatar
Pseudo : Keira
Ft : Watase - Bad Apple War
Localisation : Elsia
Messages : 407
Date d'inscription : 08/05/2018
NIVEAU 1
NIVEAU 1
Voir le profil de l'utilisateur http://f-emblem-reversion.forumactif.com/t57-roan-serve-and-protect
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
the night have some kind of power (flash-back) || zero & roan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : Reversion ::  :: Nael :: Elsia-
Sauter vers: